Attaque à main armée à Nongo : plus de 20 millions emportés

Exif_JPEG_420

Une attaque à main armée a eu lieu dans la soirée d’hier, mardi 02 juillet 2019, à Nongo, un quartier de la commune de Ratoma. Il n’y a pas eu de morts ni de blessés graves ; mais, les assaillants ont semé une grosse panique dans la zone avant d’emporter un montant de plus de 20 millions de francs guinéens, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est aux environs de 21 heures que l’attaque est survenue. Selon nos informations, un groupe de 5 individus armés a poursuivi un couple qui se rendait à l’hôtel Blue Beach de Nongo. Arrivés à la rentrée de l’hôtel, les assaillants ont intimé le couple à leur remettre les clefs de la voiture. La dame qui conduisait la voiture a refusé, dans un premier temps, d’obéir à leurs injonctions. C’est ainsi que les hommes armés ont effectué des tirs de sommation pour effrayer les victimes.

Des tirs qui ont provoqué une panique totale et une véritable débandade dans la zone, explique Mory Condé, en service à la station-service Shell située juste devant l’hôtel Blue Beach.

Mory Condé, en service à la station-service Shell située devant l’hôtel Blue Beach

« Nous, on était là, on était sur le point de décaisser l’argent et se préparer pour rentrer à la maison. Tout à coup, on a entendu des coups de feu au niveau de Blue Beach ici. Ils ont tiré une fois, deux fois, notre agent qui était là a répondu. Mais, je ne savais pas si c’était sur lui qu’on voulait tirer ou bien s’il a vu sur qui on voulait tirer. Je l’ai vu en train d’échanger des tirs avec les gens. Notre deuxième agent qui était de l’autre côté de la route a traversé pour venir participer à l’échange de tirs (…). Quand ça a chauffé, notre agent s’est enfui pour venir auprès de moi ; et, il m’a même donné son téléphone pour que j’appelle un certain Ismaël, peut-être que c’est son supérieur hiérarchique. J’ai cherché ; mais, comme j’étais très perturbé, je n’ai pas pu retrouver ce nom Ismaël dans son répertoire. Je lui ai remis son téléphone et il a appelé le renfort qui est aussitôt venu », a expliqué Mory Condé, témoin des faits.

Mais, c’était déjà trop tard. La police est venue trouver que les assaillants sont déjà partis. Et, selon Mohamed Cissé, agent de sécurité de l’hôtel, ils ont réussi à emporter une somme de 24 millions de francs. « Après plusieurs tirs de la part des bandits, ils ont pris une mallette qui était dans la voiture et qui contenait une somme de 24 millions, selon la dame. Ils ont voulu emporter la voiture aussi mais heureusement, ils n’ont pas pu le faire parce que la voiture était éteinte, en plus c’était une voiture automatique. Donc, après avoir pris la mallette, les trois bandits sont allés rejoindre les deux autres qui les attendaient au bord de la route et qui tiraient aussi, ils sont partis », a dit Mohamed Cissé.

A noter que personne n’a été blessé au cours de l’échange de tirs qui a eu lieu entre les assaillants et les agents de la station d’essence. Mais, certaines personnes qui étaient dans l’hôtel ont eu quelques blessures légères dans la débandade enregistrée sur les lieux.

Fatoumata Djouldé Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS