Conakry : un tapissier accusé de viol sur 3 mineures de la même famille

Trois filles mineures, dont l’âge varie entre 5 et 13 ans, issues d’une même famille, auraient été violées par un certain Kaba Condé, au quartier Matam. Le présumé violeur, un jeune tapissier âgé de 30 ans, a été présenté à la presse ce mercredi, 3 juillet 2019, par la gendarmerie au siège du PM3 de Matam, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

adjudant-chef Jean Sabou Oularé, coordinateur de la Direction des Investigations Judiciaires
Adjudant-chef Jean Sabou Oularé, coordinateur de la Direction des Investigations Judiciaires

Dans son intervention, l’adjudant-chef Jean Sabou Oularé, coordinateur de la Direction des Investigations Judiciaires (DIJ) de la gendarmerie, a indiqué que son service a été saisi d’un cas de viol sur trois sœurs, toutes mineures. « Dans la matinée du 27 juin 2019, on a été saisi d’un cas de viol, disons d’un cas, parce qu’il n’y a qu’un seul auteur, mais avec trois victimes. Les trois victimes étant d’une même famille. C’est le père lui-même qui est venu avec une plainte manuscrite qui a été rédigée contre ce monsieur que vous voyez, qui répond au nom de Kaba Condé. Et, selon les dires du papa, dont je vais taire le nom, ses trois filles, dont la première est âgée de 13 ans seulement, la seconde de 12 ans, la dernière de 5 ans, ont toutes été victimes de viol de la part de ce monsieur. Tout de suite, une équipe d’enquêteurs a été constituée par l’adjudant-chef Bernard Tinguiano, le chef de la division protection des enfants et du genre. Et, les enquêteurs sont parvenues, avec l’aide des parents, à interpeller le monsieur en question », a-t-il expliqué.

Adjudant-chef Tinguinano Bernard, chef de division protection des enfants et du genre de la gendarmerie nationale
Adjudant-chef Tinguinano Bernard, chef de division protection des enfants et du genre de la gendarmerie nationale

Selon l’adjudant-chef Tinguiano Bernard, le présumé auteur du viol a été mis aux arrêts alors que les trois filles ont été présentées à un médecin légiste. « C’est au cours des enquêtes qu’on a réussi à interpeller monsieur Kaba Condé qui a été entendu sur les faits. Et tout de suite, les trois (3) filles ont été présentées devant le médecin légiste. On a les rapports qui vont être versés au dossier. Je vais taire le contenu des rapports, parce que c’est le secret de l’enquête. Ce qui est sûr, on a vraiment des preuves suffisantes qui prouvent qu’il peut être présenté devant le procureur pour un cas de viol portant sur trois filles mineures », a-t-il indiqué.

Très attristée par ce qui est arrivé à ses filles, Fouleymatou Keïta, a dit son étonnement et son amertume face au comportement de Kaba Condé à qui sa famille a tout donné pendant une décennie. « Les parents de ce jeune logeaient chez nous. Lorsqu’ils ont déménagé, nous avons gardé le jeune par pitié. Nous l’avons nourri et vêtu pendant 10 ans. On le considérait un peu comme un membre de la famille. Mais, il abusait de mes filles, on ne le savait pas. Il menaçait toujours nos filles de ne rien nous dire. Ce n’est que récemment que nous l’avons appris et ça aussi, c’est par l’entremise d’une quatrième fille qu’il voulait violer aussi et qui savait déjà qui il était. Un jour, il s’est mis à frapper celle-ci, alors elle a dit que si tu ne cesses pas, je vais révéler ton secret. Alors, une des belles sœurs qui était à côté a entendu leurs conversations. Elle a dit que si la petite ne lui révèle pas ce secret, elle ne quittera pas là-bas. C’est ainsi qu’on a su. Quand on a demandé aux filles, elles ont toutes avoué ce qui leur est arrivé. Aujourd’hui, mon moral est très bas, je demande justice », a dit la pauvre dame, en larmes.

Le présumé violeur, interrogé par les journalistes présents, a nié les faits. « Je n’ai jamais fait ce dont on m’accuse. On m’accuse à tort, si je l’avais fait, je l’aurais dit. Mais, je vous jure que je n’ai rien fait », a soutenu Kaba Condé.

Le dossier devrait se retrouver prochainement au tribunal criminel de Mafanco.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS