Le DPE de Yomou prévient : « cette année, c’est la Tolérance Zéro renforcée »

Demba Bangoura, Directeur préfectoral de l'éducation de Yomou
Demba Bangoura, Directeur préfectoral de l’éducation de Yomou

A moins de 24 heures du démarrage des examens nationaux pour la session 2019, tout semble avoir été mis au point par les autorités pour que les évaluations se passent dans les règles de l’art. Dans la préfecture de Yomou, les autorités ont mis tout en œuvre pour un succès éclatant avec la même rigueur. L’annonce en a été faite ce mercredi 3 juillet 2019, par le Directeur Préfectoral de l’Education de Yomou, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Ce sont les candidats au Certificat d’Etudes Élémentaires (CEE) qui vont ouvrir le bal demain jeudi sur toute l’étendue du territoire national. Selon Demba Bangoura, le DPE de Yomou, les dispositions ont été prises pour conférer à ces évaluations une réussite totale. « Globalement, Yomou va présenter 6109 candidats, dont 2 445 filles, pour tous les examens nationaux confondus. Ils seront repartis entre 24 centres d’examens de 202 salles de classes. Ces salles seront surveillées par 404 enseignants », a dit monsieur Bangoura.

Par ailleurs, pour ce qui du CEE, le directeur préfectoral de l’éducation de Yomou a fait savoir que ce sont 3210 candidats, dont 1399 filles, qui vont se faire évaluer pour cet examen d’entrée au collège. Il a précisé que ces candidats vont se faire évaluer dans 14 centres d’examens, avec 107 salles de classes pour 214 surveillants, soit deux surveillants par salle.

Dans la journée de ce mercredi, c’est la salle de réunion de la DPE qui a servi de cadre à la réunion destinée à donner les dernières instructions aux 14 chefs de centre. Selon Demba Bangoura, « sur le plan éducatif, la préfecture de Yomou a connu un régression dans l’effectif des candidats à l’examen entré en 7ème année. A la session 2017/2018 Yomou avait présenté 3900 candidats. Mais, voilà que cette année, nous allons évaluer 3210 candidats. Si les années passées, le slogan a été Tolérance Zéro, cette année, c’est la Tolérance Zéro renforcée. C’est-à-dire, tolérance Zéro au niveau des élèves, au niveau des surveillants, au niveau des délégués. En plus cela, selon les règlements généraux des d’examens en République de Guinée, insister sur l’interdiction des téléphones aux centres d’examen pour les élèves et les surveillants », a indiqué monsieur Bangoura.

De Yomou, Michel Anas Koné pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS