La première édition du championnat de boxe militaire Liaison de l’Afrique de l’Ouest (OLAO) a été lancée hier, vendredi 05 juillet 2019, au Palais des sports du stade du 28 septembre de Conakry. Cette compétition sous-régionale, qui réunit les pays membre de l’OLAO, coïncide à la 43ème Assemblée générale extraordinaire de l’Office de Liaison de l’Afrique de l’Ouest qui se tient en ce moment dans notre pays, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Dotée du trophée Alpha Condé, président de la République de Guinée, cette première édition du championnat militaire de boxe Liaison de l’Afrique de l’Ouest (OLAO) a été initiée par le ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles, ministre de la défense nationale. La cérémonie d’ouverture, présidée par le ministre d’Etat de l’Environnement des Eaux et Forêts, a été marquée par la présence du ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, de la présidente de la commission défense et sécurité à l’Assemblée nationale, du Chef d’Etat-major général des armées, des chefs d’Etats-majors particuliers et du directeur général de la police nationale.

Dans son discours de bienvenue, le colonel Sawadogo Oumarou, président par intérim de l’OLAO, s’est réjoui de la bonne organisation de ce championnat. Selon lui, l’objectif principal de la compétition « est de contribuer à l’effort de paix dans la sous-région à travers le sport militaire. Je ne saurais poursuivre mes propos sans vous prier de bien vouloir transmettre mes salutations respectueuses et ma profonde gratitude à son Excellence le professeur Alpha Condé, président de la République de Guinée, chef suprême des armées dont le trophée porte le nom. (…) Notre sous-région est en proie au terrorisme, situation qui trouble la stabilité et la paix sociale. Cela constitue un frein aux efforts consentis par nos gouvernements pour sortir nos pays du sous-développement.

C’est pourquoi, je voudrais saluer la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dont les actions favorisent la prévention et la résolution des crises ou des conflits : encadrer, organiser et coordonner les actions favorisant une meilleur pratique des activités physiques et sportives dans les forces armées ; établir et raffermir les liens de fraternité entre les membres des forces armées de la CEDEAO. L’atteinte de ces objectifs passe par la multiplication de nos actions qui sont en phase avec les valeurs d’intégration et de paix, valeurs prônées par la CEDEAO », a-t-il dit.

Poursuivant, le colonel Sawadogo Oumarou a rappelé que cette compétition sportive militaire de l’OLAO a un intérêt singulier, dans la mesure où « elle doit nous permettre, en prenant en compte les besoins actuels de stabilité et de paix, de contribuer à la préparation physique des militaires ; de tester l’aptitude physique et la capacité opérationnelle de nos armées respectives », a-t-il souligné.

De son côté, Oyé Guilavogui, ministre d’Etat de l’Environnement, des Eaux et Forêts, représentant le ministre d’Etat de la défense nationale, Dr Mohamed Diané, a indiqué que ce tournoi s’ouvre au moment où se tient en Guinée, la 43ème Assemble générale extraordinaire de l’OLAO. « C’est un grand honneur pour la Guinée d’avoir été choisie pour abriter cet évènement de dimension régionale qui va mettre en compétition les jeunes boxeurs militaires des pays Ouest-africains. Cet honneur est d’autant plus grand que l’OLAO a décidé de faire porter le trophée de ce championnat militaire de boxe le nom de son Excellence monsieur le président de la République, le chef de l’Etat, chef des armées, le professeur Alpha Condé.

L’attribution de ce nom à ce trophée s’impose au-delà de l’importance du sport comme une marque de sympathie, traduisant la reconnaissance du combat que le professeur Alpha Condé mène pour l’émancipation socio-économique et politique du continent africain (…) Le sport est par excellence un facteur de rapprochement des peuples, dans l’armée à fortiori. Il permet à nos militaires de se côtoyer, de fraterniser, d’échanger des expériences de développement des aptitudes physiques mentales dans une atmosphère de saine émulation.

Il constitue donc l’une des armes efficace de collaboration et d’entraide de nos différentes armées qui ont tant besoin dans leur combat de tous les jours pour relever les défis sécuritaires auxquels nos Etats sont de plus en plus confrontés », a dit le ministre Oyé Guilavogui.

A noter que la première journée de ce championnat a été marquée par deux confrontations. Le Burkina Faso s’est imposé devant le Cap Vert et le Nigeria a battu la Côte d’Ivoire.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematibn.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com