Les remous sociopolitiques intervenus récemment à N’zérékoré suite à une manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), et qui ont fait un mort, créent la révolte du Cadre de Concertation Communautaire de la capitale de la Guinée Forestière.

Cette structure, qui regroupe les neufs communautés vivant à N’zérékoré, s’inspirant de son passé douloureux, met en garde ceux qui parlent au nom de la région sans agir pour son développement. Elle dénonce « tous ceux qui déambulent à travers les sièges des partis politiques ou les ministères pour quémander ou vendre l’image de marque de la Guinée Forestière aux politiciens pour des intérêts personnels et égoïstes ».

L’annonce en a été faite par le Cadre de Concertation Communautaire dans une déclaration dont voici le contenu :

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin