Malgré le retrait de la plainte du Secrétaire Général de l’Université Hafia de Labé, le syndicaliste Fodé Camara, enseignant-chercheurs est toujours retenu par le parquet pour « vol de bus », rapporte un correspondant Guineematin.com en Moyenne, à travers ce reportage vidéo ci-dessous.

Fodé Camara

Depuis pratiquement une semaine, le syndicaliste Fodé Camara, enseignant-chercheurs et membre du bureau de la représentation du Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée (SLECG) à l’Université Hafia de Labé n’est pas libre de ses mouvements. Après 72 heures de garde à vue à la Brigade de Recherche de la Gendarmerie de Labé, le sieur Fodé Camara est obligé de se présenter chaque matin au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance (TPI) pour des faits qualifiés de « vol de bus de l’Université de Labé », selon une plainte du Secrétaire Général de cette institution d’enseignement supérieur.

Issa Soumaré

Cette situation de Fodé Camara préoccupe actuellement sa famille syndicale. « Nous sommes au Tribunal, juste par rapport au problème de bus qui nous avait été octroyé par monsieur le Recteur en 2017. Le bus avait été octroyé au syndicat. En 2018, vu le bicéphalisme syndicale au sein de l’Université, ils ont certainement décidé de retirer le bus par une autre note de service. J’estime que cette décision a été prise parce que ce ne sont pas leurs hommes qui sont à la tête du SLECG. Nous avons refusé de rendre ce bus, parce que le Recteur nous avait dit que le bus nous appartenait, qu’on pouvait en faire ce que nous voulons. Nous avons même des enregistrements vocaux du Recteur qui le prouvent » explique le secrétaire général du SLECG de l’Université de Labé, Issa Soumaré.

Le retrait de la plainte par le Secrétaire Général de l’Université Hafia de Labé, Dr Moussa Diakité n’a apparemment rien changé pour le prévenu Fodé Camara.

Dans les couloirs du Tribunal de Première Instance (TPI) de Labé, on rappelle que le retrait de la plainte par le plaignant n’éteint pas l’action publique. Qu’à cela ne tienne ! Le procureur de la République, Ansoumane Douno, empereur des poursuites a confié le parquet de Labé va statuer ce mercredi, 10 juillet 2019, sur la suite à donner à ce dossier : classer l’affaire sans suite ou la renvoyer devant le Tribunal de Première Instance. Quelques soit la suite donnée à cette affaire par le Ministère Public, l’antenne universitaire du SLECG est déterminée à poursuivre son combat jusqu’au bout.

Le bus objet du litige a été confié au Recteur de l’Université par le Procureur de la République jusqu’à la fin de la procédure.


De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin