Entamé lundi dernier, le Brevet d’Etudes du Premier Cycle s’est poursuivi ce mercredi, 10 juillet 2019. Pour cette troisième journée, les candidats ont affronté les épreuves de Chimie et d’ECM (Education Civique et Morale) sur l’ensemble du territoire national. Au sortir de leurs salles, certains candidats du centre du lycée Kipé se sont exprimés au micro d’un reporter de Guineematin. Si tous indiquent que les sujets sont issus des programmes enseignés en classe, ils sont divisés cependant sur l’attitude des surveillants.

Décryptage !

Laye Keïta, candidat au BEPC
Laye Keïta

Laye Keïta, candidat au BEPC : les épreuves se passent bien pour l’instant. Dans ma salle, il n’y a pas eu d’incidents. Les élèves se comportent bien, les surveillants aussi. Certains surveillants ne nous rendent pas la tâche difficile, ils sont tolérants et nous permettent de communiquer entre nous. D’autres par contre sont sévères, ils ne tolèrent aucune communication.

M’Mahawa Camara, candidat au BEPC
M’Mahawa Camara

M’Mahawa Camara, candidat au BEPC : les épreuves se sont bien passées aujourd’hui. Le sujet de Chimie était un peu compliqué mais on s’est débrouillé à écrire quelque chose. Les jours passés aussi se sont bien déroulés parce que les surveillants ne nous ont pas trop serrés. Certains d’entre eux nous laissent communiquer entre nous.

Mohamed Fofana, élève au complexe scolaire Bella École : je peux dire de mon côté que ça se passe très bien. Aujourd’hui, nous avons fait la Chimie et l’ECM. Les sujets sont issus des programmes d’enseignement, nous les avons tous étudiés à l’école. La surveillance, je ne peux pas dire qu’elle est très sévère, mais quand même dans ma classe, ils ne nous ont pas facilité la tâche, la communication n’est pas permise. J’ai même un de mes collègues qui a été mis dehors aujourd’hui, il a été fraudé tout simplement parce qu’il détenait des copies sur lui et il n’est plus rentré en classe.

Amadou Kaba

Amadou Kaba, élève au groupe scolaire Ami école : du lundi jusqu’aujourd’hui, le BEPC se passe très bien pour moi, je souhaite que ça continue comme ça jusqu’à la fin de l’examen. C’est vrai que la communication n’est pas permise, il y a la rigueur dans la surveillance, mais les sujets sont abordables pour moi.

Yaghouba Barry

Yaghouba Barry, élève au collège Ratoma : pour ces trois jours passés, je peux dire que les sujets qu’ils ont amenés sont bons. Parce que ça va aider l’intéressé à faire des recherches. Surtout le haut fourneau qu’ils ont envoyé aujourd’hui en Chimie. Là, ça a été un malheur pour moi parce que je n’avais pas du tout compris ce cours en classe et je n’ai pas fait des recherches avant de venir passer l’examen. Maintenant j’ai perdu cette question qui était notée sur 6. C’est une leçon pour moi comme quoi, l’élève doit réviser toutes les parties du programme.

Propos recueillis par Fatoumata Djouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin