La mission conjointe du ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts et celui de la Jeunesse a fini sa tournée dans la région administrative de Faranah. La démarche vise à échanger avec l’ensemble des acteurs concernés des différentes préfectures en prélude à la campagne nationale de reboisement au compte de l’année 2019, initiée par le président Alpha Condé. La mission a fini sa prospection régionale par la préfecture de Dabola dans la journée d’hier mercredi, 10 juillet 2019, rapporte Guineematin.com à travers son envoyée spéciale.

L’objectif de cette mission est de préparer les sites qui seront retenus et se rassurer de la disponibilité des plants dans le cadre du reboisement. La délégation a rencontré les autorités préfectorales de Dabola ainsi que des ONG, des associations de jeunesse et des femmes. Elle a mis l’occasion à profit pour visiter les différents sites retenus pour ledit reboisement et les pépinières disponibles.

Dans cette préfecture, ce sont 55 hectares qui vont être reboisés, répartis entre 9 sites pour soixante trois mille deux cent dix huit (63218) plants, toutes espèces confondues.

Directeur Préfectoral de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes, Aliou Sylla,
Aliou Sylla

Le Directeur Préfectoral de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Aliou Sylla, a indiqué que Dabola est prêt à accueillir cette initiative présidentielle. « Cette campagne, initiée par le chef de l’Etat, est une satisfaction totale pour nous. On a identifié tous les jeunes de la préfecture et des sous-préfectures qui s’intéressent au reboisement ici avant même ce projet. Les jeunes s’organisaient pour des activités de reboisement pour préserver l’environnement. Je voudrais vous rassurer qu’à Dabola, il n’y aura pas de fausse note. Les cinquante cinq (55) hectares prévus pour notre préfecture seront atteints dans les conditions les meilleures. Les femmes et les jeunes ainsi que la société civile sont engagés à lutter et sensibiliser les gens pour stopper la déforestation et préserver la couverture végétale ».

La journée d’hier mercredi a marqué la fin de la mission d’évaluation de l’état des sites et de prise de contact avec les parties prenantes, spécifiquement les organisations de jeunesse et les femmes. Le chef de mission, conseiller du ministre de l’Environnement, le Colonel Abdoulaye Oularé, est revenu sur les activités réalisées sur le terrain ces derniers jours. « A l’issue de la longue mission que nous avons effectuée dans la région administrative de Faranah, comprenant les préfectures de Faranah, Kissidougou, Dinguiraye et Dabola, environs 250 hectares de terrain à reboiser ont été identifiés et conforme à la norme de la superficie fixée par la direction nationale des eaux et forêts. Nous avons visité des sites sur chacune des préfectures que nous avons évaluées sur la faisabilité du reboisement et nous avons ensuite évalué le nombre de plants disponibles, des plants produits soit par les services techniques, soit par des collectivités locales ou des pépinières privées. On a également tenu des réunions d’information, de sensibilisation et de conscientisation des organisations de jeunesse, qu’elles soient masculines ou féminines. Ce qui a abouti notamment à l’identification d’une trentaine d’ONG et d’associations qui vont être impliquées dans cette campagne de reboisement. Nous avons préparé aussi des fiches techniques relatives à la cession des terres sur les sites devant habiliter les plants en ce qui concerne les sites vulnérables », a-t-il expliqué.

chef de mission, conseiller du ministre de l'Environnement, le Colonel Abdoulaye Oularé
Colonel Abdoulaye Oularé

En outre, le colonel Oularé s’est dit convaincu quant à la réussite de la campagne de reboisement dans la région de Faranah. « A la date de la conclusion de cette mission, nous pouvons dire que le bilan a été très positif pour nous, puisque nous retournons à Conakry avec des informations dignes de foi, vulgarisées, qui vont être validées et exploitées par la prochaine mission qui viendra pour la conclusion des accords, pour la mise en œuvre effective du reboisement dans le cadre de l’initiative présidentielle. Je suis optimiste pour la réalisation de ce projet dans ces préfectures visitées pour la raison simple qu’un travail préliminaire a été fait par les services techniques, puisque les communautés, les collectivités locales qui vont bénéficier de ce projet se sont engagées à travers des actes de cessation de terre pour une période pluri-décennale. Mieux, les organisations de jeunesse qui sont concernées sont des organisations locales qui s’engagent non seulement pour la mise en terre des plants de planting, mais aussi pour le suivi des périmètres qui vont êtres reboisés », a laissé entendre le Colonel Abdoulaye Oularé.

Initialement prévu pour le 11 juillet, le lancement de la campagne nationale de reboisement aura lieu finalement le samedi, 13 juillet 2019, dans la préfecture de Dubréka.

Salimatou Diallo, envoyée spéciale de Guineematin.com dans la région de Faranah
Tél. : 224623532504

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin