Thierno Saïdou Diakité, consultant sportif

La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a procédé au tirage au sort des groupes de la Coupe du Monde de football des moins de 17 ans, hier jeudi 11 juillet 2019, en maintenant le Sénégal en lieu et place de la Guinée. L’instance dirigeante du football mondial confirme ainsi la décision de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui exclut la Guinée de cette compétition pour avoir fraudé sur l’âge de deux de ses joueurs. Rencontré par un reporter de Guineematin.com au lendemain de cette décision, Thierno Saidou Diakité, consultant sportif, a regretté cet état de fait.

L’équipe cadette guinéenne ne sera pas au rendez-vous de la coupe du monde de sa catégorie qui va se jouer au Brésil en novembre prochain. C’est désormais le Sénégal qui jouera à cette compétition, d’après la décision rendue par la CAF et entérinée par la FIFA qui a constitué les poules à cet effet.

Interrogé par un reporter de Guineematin.com sur cette disqualification du Syli Cadet au profit du Sénégal, Thierno Saidou Diakité a déploré ce qui est entrain d’arriver au football guinéen. « J’ai appris cette information avec regret, déception et un sentiment de révolte. Parce que, figurez-vous, c’est l’avenir et la carrière sportive de nos jeunes footballeurs qui sont ainsi compromis. Parce que, selon le jury disciplinaire de la Confédération Africaine de Football, la Guinée ne prendra part aux deux prochaines éditions de la CAN des cadets, ils vont rendre les médailles d’argent et on va payer une amende de 100 mille dollars. Ça veut dire que le football prend un sérieux coup et c’est vraiment dommage pour notre pays », a-t-il regretté.

Dès après l’annonce de la décision de la CAF excluant l’équipe guinéenne au profit du Sénégal, le président de la Fédération Guinéenne de Football, à travers un pool d’avocats, avait saisi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) qui n’a pas encore donné sa décision. Pour Thierno Saidou Diakité, les chances de la Guinée devant le TAS sont minimes car, soutient-il « les gens disent que généralement, le TAS ne contredit pas systématiquement une décision de la FIFA ou du jury disciplinaire de la CAF. Cela veut dire qu’à l’aboutissement de cette procédure, on risque de confirmer la décision qui vient d’être prise puisque le tirage au sort ayant été fait hier. Du 05 au 27 novembre, les équipes concernées vont disputer la compétition au Brésil. C’est bien dommage pour notre pays. Moi, je souhaite vivement que si ça se confirme, que le comité exécutif de la Fédération Guinéenne de Football instruise une enquête interne pour qu’on essaye d’identifier les responsables de ce problème. Parce qu’on a établi deux dates de naissances différentes pour les deux joueurs. Ce qui est une faute administrative. Il faut donc qu’on essaye de mettre fin à ce genre de pratiques qui vont pénaliser le football guinéen ».

En outre, Thierno Saidou Diakité a salué l’audit instruit par le Premier ministre sur les fonds utilisés par le ministère des Sports, à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations où la Guinée a été humiliée en 8ème de finale. « Il faut qu’on prenne l’habitude de la rédevabilité. C’est-à-dire que, lorsqu’on gère les deniers publics, qu’on puisse être en mesure d’expliquer qu’est-ce qu’on a fait de ces deniers. C’est une bonne chose. Mais, je souhaite qu’au delà du rapport qui va lui être communiqué dans deux semaines, que s’il y a des deniers indûment utilisés, que les responsables soient identifiés et qu’ils soient sanctionnés. Il faut qu’on rompe maintenant avec cette culture de l’impunité et qu’on puisse gérer avec rigueur, transparence les deniers publics ».

Enfin, Thierno Saidou Diakité souhaite que les responsables du football guinéen tirent les leçons des différents échecs enregistrés par notre pays pour le rayonnement de notre football.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin