Adjudant-Chef Daniel Kamano, officier de police judiciaire et chef service constat de la Compagnie de la Sécurité Routière de Labé
Adjudant-Chef Daniel Kamano, officier de police judiciaire et chef service constat de la Compagnie de la Sécurité Routière de Labé

La Compagnie de la Sécurité Routière de la Gendarmerie de Labé, couvrant toutes les préfectures de la Moyenne Guinée, déclare avoir dénombré 9 cas de décès, 39 blessés graves dont 16 femmes et 25 dégâts matériels importants enregistrés dans des accidents de la circulation survenus en rase campagne pour la période allant du 1er mars au 30 juin 2019, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée, à travers le reportage vidéo ci-dessous.

La Compagnie de la Sécurité Routière de la Gendarmerie de Labé se dit préoccupée par la fréquence des accidents de la circulation enregistrés régulièrement en pleine brousse dans la région. « Entre le 1er mars et le 30 juin 2019, nous avons enregistré 12 accidents de la circulation routière impliquant 19 véhicules, 8 motos et un vélo. Ces accidents enregistrés ont entrainé la mort de 9 personnes dont 3 femmes et 39 blessés graves dont 16 femmes. A cela, il faut ajouter 25 dégâts matériels importants » explique l’Adjudant-Chef Daniel Kamano, officier de police judiciaire et chef service constat de la Compagnie de la Sécurité Routière de Labé.

Selon les différents constats effectués par les spécialistes de la sécurité routière, ces accidents de la circulation en rase campagne sont le plus souvent provoqué par des infractions diverses et variées dont 5 cas d’excès de vitesse, 3 cas de circulation à gauche, 3 cas de défaut d’entretien technique et un cas d’ivresse au volant.

Lieutenant-Colonel Mohamed Lamine Fofana, commandant de la compagnie
Lieutenant-Colonel Mohamed Lamine Fofana, commandant de la compagnie

Le Haut Commandement de la Compagnie de la Sécurité Routière de la Gendarmerie de Labé regrette aussi l’indiscipline de certains usagers de la route. « Certains usagers ne s’arrêtent même pas aux signaux de mes agents. Ils viennent avec une allure pernicieuse, ils passent, ils ne s’arrêtent pas. Or, il nous est interdit de pourchasser les usagers », déplore le Lieutenant-Colonel Mohamed Lamine Fofana, commandant de la compagnie qui évoque aussi des difficultés liées au manque de logistique. « La compagnie sécurité routière, en général, la brigade mobile de la Gendarmerie Nationale, on a des moyens vraiment très réduits. Il nous manque des moyens de déplacement pour pouvoir suivre les usagers de très près » a-t-il ajouté.

En cette saison hivernale, l’officier de la Gendarmerie Routière réitère son appel pressant à l’endroit des usagers de la route. « Il y a une imprudence totale qui règne sur nos chaussées. Il faut que les chauffeurs entretiennent leurs véhicules. Aujourd’hui, il nous manque des centres de visites techniques pour entretenir les véhicules. Mais, ils peuvent aller aux garages pour entretenir les véhicules. Surtout le système de freinage. Ils doivent rouler doucement. Les virages sont de trop et la plupart des routes sont dégradées. S’ils ne font pas doucement, on va enregistrer des accidents et des accidents malheureux » a conclu le commandant de la Compagnie de Sécurité Routière de Labé.

Il est à préciser que cette Compagnie de la Sécurité Routière de la Gendarmerie de Labé couvre les 10 préfectures de la Moyenne Guinée.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin