Fodé Camara, secrétaire administratif de l’antenne universitaire du Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée
Fodé Camara, secrétaire administratif de l’antenne universitaire du Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée

Au lendemain de sa libération, le syndicaliste Fodé Camara, qui était poursuivi devant le Tribunal de Première Instance de Labé pour « vol » d’un bus jadis octroyé à son syndicat, est sorti de son silence pour décrire une situation pourrie à l’Université Hafia, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée, à travers l’entretien vidéo exclusif ci-dessous.

Le secrétaire administratif de l’antenne universitaire du Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée (SLECG), Fodé Camara qui, pendant une semaine, est resté confronté à une plainte déposée contre sa personne par le Secrétaire Général de l’Université Hafia de Labé devant le Tribunal de Première Instance (TPI) pour des faits qualifiés de « vol de bus » a confié ses premiers impressions à la rédaction régionale de Guineematin.com au lendemain de sa libération.

Au cours de cet entretien vidéo de près de 30 minutes, le syndicaliste Fodé Camara a continué à clamer son innocence. Il attribue sa mésaventure à un règlement de compte, lié à son engagement et à son militantisme syndical auprès du camarade Aboubacar Soumah, Secrétaire Général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG).

Pour en convaincre, il est largement revenu sur sa part de vérité autour de la genèse de ce bus offert à l’Université de Labé par le Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD) que le Rectorat avait attribué l’antenne universitaire du SLECG en 2017. Partant, il explique qui pourrait être, à ses yeux, les motifs pour lesquels les autorités universitaires ont décidé de reprendre le bus de façon inopinée. « Nous pensons qu’ils veulent nous retirer le bus pour le remettre à la nouvelle structure syndicale qu’ils ont créée » a-t-il lancé avec conviction.

Parlant de la situation qui prévaut actuellement à l’Université de Labé, Fodé Camara décrit de façon catégorique un environnement pourri marqué par des clivages ethniques et politiques accentués par la culture de la délation, malheureusement entretenue par le Rectorat.

Pour retenir votre souffle, votre quotidien en ligne Guineematin.com vous invite à faire détour dans la vidéo ci-dessous. Elle donne à réfléchir. Surtout si les faits dénoncés se révèlent avérés.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin