Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Mory Sangaré, a pris part au lancement officiel du baccalauréat unique ce lundi, 15 juillet 2019, dans la commune de Matam. Organisée au lycée Coléah, la cérémonie a été présidée par Madame la Première Dame de la République, Hadja Djènè Kaba Condé. Elle a connu également la présence du directeur communal de l’éducation et de plusieurs autres cadres du secteur éducatif, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Mory Sangaré, ministre de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation
Mory Sangaré, ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation

Après avoir procédé au lancement de la première épreuve dans ce centre d’examen, le ministre est revenu sur la particularité du baccalauréat de cette année. « Je pense que la particularité de cet examen réside dans la sensibilisation de tous les acteurs impliqués : les survivants, les secrétaires et tous les jurys. Avant de désigner les membres du jury, des missions sont passées dans tous les établissements, dans les DCE et les DPE pour s’adresser aux enseignants, afin qu’au cours du processus, il n’y ait pas de laxisme dans la gestion des examens. Et, il y a plusieurs niveaux de contrôle. D’abord, il y a les survivants, les délégués, le chef de centre, ensuite il y a des supervisions préfectorales à l’intérieur du pays, des supervisions ici à Conakry et des supervisions régionales dans toutes les régions. Enfin, il y a une coordination nationale pour le suivi de la mise en œuvre de cet examen. Donc nous pensons que les choses vont se passer au mieux », a dit Mory Sangaré.

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a aussi mis l’occasion à profit pour adresser un message à l’ensemble des acteurs impliqués dans cet examen, à commencer les surveillants et les encadreurs. « Si vous avez remarqué, les deux examens passés, il y a eu vraiment du sérieux de la part des différents jurys. Tous les cas de fraudes ont été réprimés, les substitutions aussi. Donc je leur demande de continuer sur la même lancée pour le baccalauréat, tout en lançant un appel à tous les candidats de compter sur leurs propres efforts, c’est-à-dire leur valeur intrinsèque et de ne pas paniquer », a exhorté le ministre.

Selon lui, en plus d’avoir été éliminées, les personnes impliquées dans les cas de fraudes seront entendues par la justice. « Tous ceux qui ont été identifiés dans les cas de fraudes ou de substitutions sont sur le chemin de la justice, parce qu’ils ont signé des engagements de revenir s’expliquer devant la loi. Donc nous estimons qu’avec ce message fort, il y aura moins de fraudes », a dit Mory Sangaré

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin