Les premières épreuves du baccalauréat pour la session 2019 ont été officiellement lancées ce lundi, 15 juillet 2019, sur l’ensemble du territoire guinéen. A Kankan, c’est le lycée Almamy Samory Touré qui a servi de cadre au lancement de l’épreuve d’Anglais pour les candidats des Sciences Expérimentales et Sciences Mathématiques, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

C’est le préfet de Kankan, Aziz Diop, qui a présidé le lancement de la première épreuve, accompagné des autorités éducatives et communales. Monsieur Diop a souhaité bonne chance aux candidats. « Nous sommes devant vous ce matin pour procéder au lancement de la première épreuve du baccalauréat, session 2019, au centre Samory. Vous savez ce que Samory représente pour la Guinée en termes de combat pour la Guinée. Donc, bonne chance à vous », a dit le préfet.

Après l’ouverture symbolique de l’enveloppe contenant le premier sujet, Morlaye Yattara, le superviseur régional des examens à Kankan, a dressé le bilan du BEPC qui fait état de 9 personnes épinglées dans la région. « A Siguiri, un agent de sécurité a été éliminé parce qu’il a refusé de sortir de la cour du centre pour aller sillonner les alentours. Deux surveillants ont été éliminés à Kérouané parce qu’ils étaient en possession de leurs téléphones portables. Toujours à Kérouané, un candidat a été surpris avec un document. A Kankan, si j’ai bonne mémoire, cinq candidates ont été éliminées pour port du voile intégral », a-t-il laissé entendre.

Famoro Keïta, inspecteur régional de l’éducation,
Famoro Keïta, inspecteur régional de l’éducation

De son côté, Famoro Keïta, inspecteur régional de l’éducation, a déploré ces cas d’élimination dans sa zone. « Le constat n’est pas reluisant pour les deux premiers examens nationaux dans la région, puisqu’on a éliminé des surveillants à Siguiri, Kérouané et Kankan qui étaient avec des téléphones. Nous avons 13 téléphones à la DPE de Siguiri. On a éliminé des candidats à cause du port intégral du voile. Ce que je peux dire aux candidats et surveillants, c’est d’abandonner l’affaire de téléphone. Parce que cette année, on ne tolérera rien. L’année dernière, il y a eu des lauréats à Kankan, je voudrais en avoir cette année encore. La vie est une compétition, il y a huit inspections régionales et nous, nous voulons toujours être premier ».

Dans la région de Kankan, ils sont au nombre de 9901 candidats, dont 2372 filles, à faire le baccalauréat. Ils sont repartis dans 23 centres pour 304 salles de classe avec 608 surveillants.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : (00224) 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin