Le journaliste, Mohamed Bangoura, et le politologue, chargé de la communication digitale de l’UFR, Fodé Baldé, ont comparu ce lundi, 15 juillet 2019, devant le tribunal correctionnel de Kaloum. Les deux compagnons d’infortune sont poursuivis par le président Alpha Condé, représenté par l’Agent Judiciaire de l’Etat (AJE), pour la publication d’un article sur le site Mosaïqueguinée.

La particularité du dossier réside dans le fait qu’auparavant, les deux prévenus étaient poursuivis pour des faits de diffamation et complicité à l’encontre du président Alpha Condé. Mais, selon le reporter qui a été dépêché sur place par Guineematin.com, les faits ont été requalifiés par le Procureur de la République, passant de la loi sur la liberté de la presse à celle portant sur la cybercriminalité.

Désormais, le journaliste et le politicien sont poursuivis pour les faits suivants : diffamation, injures, production, diffusion et mise à disposition de données de nature à troubler l’ordre et la sécurité publics ou à porter atteinte à la dignité humaine par le biais d’un système informatique ; divulgation de fausses informations par le biais d’un système informatique et complicité…relative à la Cybersécurité et à la protection des données à caractère personnel en République de Guinée.

Appelés à la barre par la juge, Hadja Mariama Doumbouya, les deux prévenus ont décliné leur identité. Dans la foulée, le collège des avocats de la défense a soulevé des exceptions de nullité de la procédure. Selon eux, la procédure a été irrégulièrement engagée par le Procureur Général qui a saisi directement les services de la police judiciaire, alors que la loi impose de passer par le procureur de la République.

Cette exception a fait l’objet d’un long et houleux débat entre le Ministère Public, les avocats de la partie civile et ceux de la défense. Après un long tiraillement, le tribunal a renvoyé le dossier au 22 juillet 2019 pour se prononcer sur cette exception soulevée par la défense.

A la fin de l’audience, les avocats des deux bords ont répondu aux questions des journalistes

A suivre !

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin