Dr Mamadou Oury Barry

L’association religieuse Jammat Al Sunna est contre un troisième mandat en Guinée. C’est l’un de ses membres les plus influents, le Cheick, Dr Mamadou Oury Barry, qui l’a annoncé. C’était à l’occasion d’une visite que le président de l’UPR et ministre conseiller du président Alpha Condé, Elhadj Bah Ousmane, lui a rendu à son domicile le samedi, 13 juillet 2019, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

L’objectif de cette visite du président de l’UPR et conseiller spécial du chef de l’Etat, Elhadj Bah Ousmane, au domicile du grand islamologue, Dr Mamadou Oury Barry, était de remercier le Cheick d’avoir pris part à la conférence islamique, organisée au siège de son parti pendant le mois de Ramadan passé. Une conférence qui avait pour thème central : « l’islam et la tolérance dans un pays laïc ».

« Nous sommes venus vous remercier avec tous vos talibés pour votre disponibilité mais surtout pour votre prestation très remarquable lors de cette conférence. Notre pays a besoin de tolérance, de paix et de quiétude sociale. C’est l’un des principes cardinaux de l’UPR. C’est pourquoi, notre parti saisit chaque occasion pour appeler les Guinéens, dans leur diversité, à la consolidation de la paix et l’unité nationale, conditions essentielles pour le développement socioéconomique de la Guinée », a déclaré Elhadj Dr Saïdou N’Diaye au nom du président de l’UPR.

Il en a profité pour exhorter l’organisation des Malikites Jammal Al Sunna, dont est membre Dr Mamadou Oury Barry, à soutenir et à œuvrer aux côtés de l’UPR, pour la promotion des valeurs démocratiques en Guinée.

En réponse, le Cheick, Dr Mamadou Oury Barry, visiblement touché par cette visite, a salué la présence de cette délégation et magnifié particulièrement la disponibilité du leader de l’UPR à promouvoir les bonnes pratiques islamiques dans notre pays. « L’islam est la religion de la grande majorité des Guinéens. Nous avons un intérêt à le pratiquer dans la paix et la quiétude. Ces valeurs sont fondées sur le principe de tolérance et d’amour », a dit Dr Amadou Oury Barry.

Même si cette rencontre n’est pas politique, le très célèbre leader religieux musulman a mis l’occasion à profit pour exprimer l’opposition de son organisation à toute idée d’un troisième mandat. Un message qui intervient à un moment l’actualité politique guinéenne est dominée par le débat autour du projet de nouvelle constitution dont l’objectif est de permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat en 2020. « A Jammat Al Sunna, c’est Elhadj Boubacar Kankalabé Diallo qui était le Président. Après son décès en 2012, je suis venu à la tête de l’organisation. Deux mandats après, comme chez nous, on est contre le 3ème mandat, j’ai passé la main à Cheick Oumar Barry qui est actuellement le président. C’est pourquoi, notre organisation est respectée. Elle œuvre pour la paix, la quiétude et l’unité nationale. En tant que citoyens, c’est ce que nous souhaitons pour notre pays. Nous voulons d’un Etat de droit, où chaque citoyen est soumis à la loi, jouit de ses droits en toute circonstance et respecte ses obligations citoyennes », a plaidé le plus grand théologien de Guinée, réputé pour sa grande connaissance de la religion musulmane.

Par ailleurs, le Cheick, Dr Mamadou Oury Barry, a exprimé sa préoccupation par rapport à l’image qui est collée aujourd’hui à sa confrérie. « Nous les barbus, nous restons préoccupés par l’image qu’on nous colle, et injustement d’ailleurs. Nous tenons à dire qu’en Guinée, comme partout ailleurs, l’islam est une religion de paix. Une religion basée sur la tolérance. Une religion qui respecte et proclame le droit du citoyen. Donc, il est bien de se défaire de l’amalgame. Nous travaillons comme chaque citoyen pour le bonheur de notre pays », a tenu à préciser cet érudit originaire de Télimélé.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin