La forte pluie qui s’est abattue dans la nuit du mardi au mercredi, 17 juillet 2019, a provoqué des inondations dans certaines parties du quartier Sonfonia, dans la commune de Ratoma. Le lac de Sonfonia, situé aux environs de l’Université Général Lansana Conté, a débordé pour envahir plusieurs habitations. D’importants dégâts matériels ont été enregistrés, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Plusieurs habitants de Sonfonia Centre ont été surpris nuitamment par des vagues qui ont tout envahi. Cinq habitations situées aux environs du lac ont été inondées, entrainant d’énormes pertes matérielles : fauteuils, matelas, postes téléviseurs, documents, téléphones et autres biens de maison ont été endommagés par l’eau.

Selon madame Mama Diané, une des victimes, cette inondation n’est pas due seulement à la forte pluviométrie. Elle indique que le pont qui sépare cette zone au quartier Foula Madina est fermé par une société de vente d’eau minérale. C’est la raison principale de ces inondations à répétition, soutiennent certaines victimes. «Chaque année, nous avons de sérieux problèmes ici à Sonfonia lac. La passerelle d’eau qui était là a été bloquée par les usines de fabrication d’eau minérale et ceux qui construisent les maisons sur les passerelles. C’est pourquoi, quand il pleut, l’eau vient se loger chez nous. C’est à 2h du matin que l’eau est rentrée dans nos concessions, on n’a pas dormi toute la nuit. A chaque fois qu’il pleut, nous perdons des choses incalculables. D’abord, nos nourritures, le riz, les bidons d’huile, les télés, fauteuils, les habits etc. On n’a nulle part où aller. Nous demandons vraiment l’aide des autorités pour qu’elles viennent mettre un pont pour le passage des eaux de ruissellement », sollicite la dame.

Pour sa part, Youssouf Djéi, diplômé en Histoire, cette inondation aurait causé beaucoup de pertes en vies humaines s’il y avait le courant électrique. « Heureusement pour nous et pour la plupart des gens qui habitent ici, le courant n’était pas venu. Si le courant venait, ça n’allait pas être comme ça. Parce qu’il y a les prises un peu partout, il y a des fils un peu partout. Or, les petites maisons qui sont là, les prises sont à terre. On ne pouvait pas s’échapper de ces choses graves. Ça allait être catastrophique. C’était à 2h du matin, un moment où on ne peut aller nulle part. Il n’y avait même pas de voiture, » a-t-il indiqué.

Joint au téléphone par le reporter de Guineematin.com, le chef du quartier, Ousmane Traoré, nie toutes informations liées aux causes de ces inondations. « Je ne suis au courant de rien et personne ne m’a informé qu’il y a eu inondation dans cette zone. Je ne suis pas informé s’il y’a une usine construite ou pas. Moi, je n’ai pas les moyens pour arrêter ce problème. Si mes supérieurs mettaient tous les moyens à ma disposition, j’allais régler ce problème qui fatigue les gens depuis quelques années ».

A rappeler qu’un autre cas d’inondation a été signalé à Sonfonia Gare, près du commissariat. Selon nos informations, des dizaines de vies ont été sauvées par les forces de sécurité.

Mohamed Doré pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 07 93 59

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin