Connu pour ses propos incendiaires sur les réseaux sociaux, Cheikh Ahmed Fofana, plus connu sous le nom de Cheick Affan, a bénéficié d’une remise en liberté hier jeudi 18 juillet 2019. Mis aux arrêts le 08 juillet dernier, le controversé personnage a passé quelques jours à la maison centrale de Conakry en rapport avec des cas de violence survenus à Coyah. L’avocat des victimes des agissements de Cheick Affan accuse le président de la République d’être derrière cette libération et dénonce « une immixtion de l’exécutif dans le judiciaire », a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon maître Pépé Antoine Lama, « mes sources me disent que c’est le président de la République qui est derrière la libération de Cheick Affan, contre qui de graves accusations pèsent. C’est une immixtion de l’exécutif sur le pouvoir judiciaire. Nous sommes déçus et inquiets. Mes clients ont le sentiment qu’il y en a qui sont protégés et qui sont au-dessus de la loi. Mais, nous nous battrons jusqu’au bout dans cette affaire ».

Cheick Affan est mis en cause pour menaces de mort, injures publiques, incendie volontaire, destruction d’édifices privés et de diffusion d’écrits de nature raciste, régionaliste et xénophobes, par le biais d’un système informatique.

Pour rappel, c’est un problème domanial, survenu à Wonkifong, dans la préfecture de Coyah, qui est à l’origine de la mésaventure de Cheick Affan et de ses acolytes, notamment Kanket Souleymane Camara et Mamadouba alias Momo Keita. Ils sont accusés de « s’être servis d’un certain nombre de personnes qui utilisent les réseaux sociaux (en particulier Cheick Affan) en diffusant des messages d’incitation à la violence à caractère ethnique et régionaliste, et fait mobiliser une centaine d’individus qui se sont donnés rendez-vous le 29 mars 2019 à 08 heures au domicile d’Elhadj Mâdjou Baldé, sis à Falékouyé, où ils se sont servis d’armes blanches, de gourdins, de marteaux et de bidons contenant de l’essence en détruisant et incendiant 03 bâtiments et leurs contenus ainsi qu’une boulangerie, des boutiques et magasins ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin