Le corps sans vie d’un homme a été découvert ce vendredi, 19 juillet 2019, en face du marché à bétail du quartier Simbaya Gare, dans la commune de Ratoma. Rien n’a filtré sur l’identité de la victime, encore moins sur les causes réelles du décès. Mais, il aurait passé plusieurs jours sur les lieux, livré aux intempéries avant de mourir sans bénéficier de l’égard des citoyens, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La découverte de ce corps sans vie, dont l’identité n’est pas connue, a eu lieu ce vendredi matin aux environs de 6 heures. Pour l’instant, les causes de sa mort ne sont pas connues.

Mamadou Cellou Dionfo Diallo, médecin stagiaire qui travaille à Simbaya Gare,
Mamadou Cellou Dionfo Diallo, médecin stagiaire qui travaille à Simbaya Gare

Mamadou Cellou Dionfo Diallo, médecin stagiaire qui travaille à Simbaya Gare, a apporté des explications. « Hier jeudi, aux environs de 9 heures, quand je suis venu au boulot, je l’ai trouvé couché ici. On m’a dit qu’il a passé la nuit d’avant-hier (mercredi) ici. Donc, il était couché à la devanture et il a passé toute la journée sous la pluie. Du coup, nous on a essayé de joindre le chef de secteur, je pense que lui-même, il est venu le matin, il l’a vu et il est reparti. Vers la soirée, après toute la pluie que vous avez connue hier, mon patron, quand il est revenu ici, il s’est rendu chez le chef de secteur, pour plus d’informations. Mais, le chef de secteur n’est plus revenu. Maintenant hier, aux environs de 21 heures, sous la pluie, les jeunes l’ont pris là où il était et l’ont amené ici à la terrasse. Moi, je suis venu le soir pour prendre ma garde, je l’ai vu dans cette situation là, il ne parlait pas, mais quand-même il était vivant. J’ai essayé d’appeler le chef de secteur, ça ne passait pas. On a appelé le chef de quartier, il a raccroché et il n’a plus rappelé. J’ai appelé aussi la police, la Croix-Rouge, la gendarmerie, on a été jusqu’à la protection civile de Matoto pour qu’il y ait une prise en charge afin qu’on puisse l’envoyer au CHU. Moi, j’avais un peu d’économie ici pour le déplacement de l’ambulance, mais la protection civile m’a demandé si on l’envoi là-bas est-ce que tu peux te porter garant ou la personne responsable ? J’ai dit non, ce que je peux, c’est de l’amener à l’hôpital, mais être responsable, ça, je ne peux pas, je ne peux jouer le rôle de l’État. J’ai appelé même à la commune de Ratoma, les conseillers eux aussi ont dit d’appeler le chef de quartier. Puisque tous ceux-ci ne répondent pas, je l’ai laissé ici. C’est aujourd’hui à 6 heures que je suis venu, j’ai trouvé qu’il est déjà mort », a expliqué le jeune médecin.

A la question de savoir ce qui peut être la cause de ce décès, Mamadou Cellou Dionfo Diallo répond : « j’ai l’impression qu’il était malade. Parce que, s’il était ivre, avec toute la pluie et le soleil, il allait retrouver sa conscience. Mais tout ça, il n’a pas retrouvé sa conscience durant toute la journée. Il ne parlait pas, mais il faisait quelques mouvements. A un moment, il a même réclamé de l’eau et il a été servi. On n’a pas vu un de ses parents. On n’a pas pu l’identifie, et il ne parlait pas. Il ne faisait que des gestes ».

Malgré nos multiples tentatives, aucune autorité n’a voulu s’exprimer sur cette affaire : ni le chef de quartier, ni les autorités policières, tous présents sur les lieux.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin