Marie Makambo, fille de feu Joseph Makambo Loua
Marie Makambo, fille de feu Joseph Makambo Loua

Près de 10 ans après la mort du commandant Joseph Makambo Loua, membre du Bataillon autonome de la sécurité présidentielle (BASP) et très proche du Capitaine Moussa Dadis Camara qui a dirigé la Guinée en 2009, sa famille biologique donne de ses nouvelles.

Au cours d’un entretien qu’elle a accordé au correspondant de Guineematin.com à N’zérékoré, la fille aînée du militaire, Marie Makambo Loua, s’est confiée sur la situation dans laquelle vit aujourd’hui sa famille. Une famille qui, selon elle, est abandonnée par tout le monde et qui baigne dans la misère.

Marie Makambo, fille de feu Joseph Makambo Loua

« Depuis le décès de mon père, Joseph Makambo Loua, en 2009, nous vivons dans la détresse. Notre famille n’a rien et nous vivons dans la souffrance. A la mort de notre regretté père, certains de ses amis sont venus nous consoler en nous disant qu’ils vont s’occuper de nous, mais ce ne fut que des paroles en l’air. Personne ne pense plus à notre famille qui souffre énormément. Même Toumba (présumé meurtrier du commandant Makambo) qui est en prison vit mieux que nous.

C’est pourquoi, j’ai l’impression parfois que mon père est mort inutilement. C’est comme s’il n’a rien fait pour ce pays. Sinon, comment peut-on oublier la famille de celui qui a sacrifié sa vie pour sauver le pays ? Je pense que si mon père avait su qu’après sa mort, sa famille allait être abandonnée comme ça, il aurait pu abandonner Dadis dans le camp et s’enfuir aussi. C’est très grave et c’est regrettable pour nous les fils et filles de Makambo », a-t-elle déclaré.

Marie Makambo, fille de feu Joseph Makambo Loua

Face à cette situation, Marie Makambo Loua interpelle personnellement le président Alpha Condé. « Je demande humblement au président de la République, Professeur Alpha Condé, de nous venir en aide et d’aider la justice à faire lumière sur la mort de notre papa. Et aussi, aux personnes de bonne volonté d’en faire autant. Car, on a du mal à cicatriser les traces laissées dans la famille par notre regretté père. Parce que de son vivant, c’est lui qui s’occupait de nous et on vivait dans le beurre. Mais depuis sa disparition, nous menons une vie extrêmement difficile, il n’y a personne pour nous venir en aide », a dit la fille aînée de feu Joseph Makambo.

A rappeler que le commandant Joseph Makambo Loua est décédé le 03 décembre 2009 dans l’ancien camp Koundara de Kaloum, rebaptisé en son nom. Il est mort en tentant de sauver la vie de l’ex chef de l’Etat guinéen, le Capitaine Moussa Dadis Camara, grièvement blessé le même jour par son aide de camp, Aboubacar Sidiki Diakité « Toumba », et évacué au Maroc pour des soins avant de rejoindre le Burkina Faso, où il vit jusque-là.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin