Mohamed Soumaré, le père de Ahmed Soumaré, premier de la commune de Matoto
Mohamed Soumaré, le père de Ahmed Soumaré, premier de la commune de Matoto

Ahmed Soumaré, élève au groupe scolaire Lafi Lavoisier, s’est classé premier à l’examen d’entrée en 7ème année 2019 dans la commune de Matoto. Cette heureuse nouvelle trouve l’élève dans un village de la préfecture de Forécariah où il passe ses vacances. Son père qui est également le directeur général de son école, s’est confié à Guineematin.com ce mardi, 23 juillet.

Mohamed Soumaré dit ne pas être surpris par le classement de son fils. « C’est un sentiment de fierté qui m’anime aujourd’hui. Je suis très content. Je ne suis pas étonné parce que je sais comment l’enfant, personnellement je l’ai préparé. Je savais qu’il doit affronter un examen, donc je me suis battu corps et âme. Après l’école ici, quand on rentre à la maison, il y a son grand frère qui fait la terminale, ce dernier s’occupait également de lui. Je viens aussi à côté, je m’assois, je suis comment ça se passe. Et, c’est ainsi qu’il a réussi à se classer premier de la commune », a dit monsieur Soumaré.

Mais, ce père de famille précise que pour avoir ce genre de résultat, il faut commencer très tôt à préparer son enfant. C’est-à-dire ne pas attendre qu’il arrive en classe d’examen pour commencer à le suivre. « Moi, mes enfants, je m’en occupe. Je sais ce que j’ai personnellement traversé jusque-là où je suis maintenant. Je veux que mes enfants aient aussi le minium. C’est pourquoi, mes enfants, depuis le bas-âge, je m’occupe de leur formation, cela aussi bien à la maison qu’à l’école.

Mohamed Soumaré, père de Ahmed Soumaré, premier de la commune de Matoto
Mohamed Soumaré, père de Ahmed Soumaré, premier de la commune de Matoto

Cette année, Ahmed me disait tout le temps : papa, cette fois-ci, je vais aller loin. Moi-même je savais qu’il avait un bon niveau, mais on ne félicite pas aussi trop l’enfant. Quand il essayait de me persuader qu’il va aller loin cette année, moi je disais non, moi je n’ai pas confiance. Je faisais tout cela pour qu’il redouble d’effort davantage, mais je savais intérieurement qu’il avait un très bon niveau et il l’a prouvé en devant premier de toute la commune de Matoto », a-t-il confié.

A noter que le groupe scolaire Lafi Lavoisier, sis à Gbessia, a présenté 57 candidats au Certificat de fin d’Etudes Élémentaires de cette année. Parmi eux, 51 sont admis, soit 92, 72% de réussite.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin