Warning: include_once(/home/guineematin/public_html/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase1.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/guineematin/public_html/wp-content/advanced-cache.php on line 22

Warning: include_once(): Failed opening '/home/guineematin/public_html/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase1.php' for inclusion (include_path='.:/opt/cpanel/ea-php72/root/usr/share/pear') in /home/guineematin/public_html/wp-content/advanced-cache.php on line 22
N’zérékoré : 6 présumés escrocs arrêtés par la gendarmerie - Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profondeGuinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde

La brigade de recherche de la gendarmerie régionale de N’zérékoré a mis aux arrêts six présumés escrocs, accusés de se servir de leurs téléphones portables pour soutirer de l’argent à leurs victimes. Les services de sécurité ont présenté le groupe aux médias hier, lundi 22 juillet 2019, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Les six présumés escrocs sont : Ibrahima Sidibé, alias Bébéto ; Mohamed Souaré, alias le béret chef ; Benjamin Loua ; Alassane Condé, dit marabout, Isaïe Akoï Goépogui ; et Namory Fofana.

Selon l’adjudant-chef Tamba Georges Millimouno, commandant adjoint de la brigade de recherche de N’zérékoré, les 6 individus ont été arrêtés le 17 juillet 2019, après avoir fait plusieurs victimes.

adjudant-chef Tamba Georges Millimouno, commandant adjoint de la brigade de recherche de  N’zérékoré,
Adjudant-chef Tamba Georges Millimouno, commandant adjoint de la brigade de recherche de N’zérékoré

« C’est depuis l’année dernière, grâce aux efforts conjugués de la brigade de recherche et les unités environnantes, qu’on a pu déceler ce réseau et que nous sommes en train de démanteler maintenant-là. Bien avant ça, on avait reçu beaucoup de victimes d’arnaque de la place. Les investigations ont pris assez de temps et c’est dans les quartiers Nyen 1, secteur ONAH, et à Gonia, dans la commune urbaine, que nous avons pu mettre main sur eux dans des buvettes. Et, ils ont été mis devant les faits et sans détour, sans ambages, ils ont reconnu les faits », a expliqué le commandant Millimouno.

Interrogé par les journalistes, Isaïe Akoï Goépogui, l’un des présumés escrocs, a reconnu les faits. « C’est à travers la mauvaise compagnie que je me suis retrouvé dans ça. Sinon, j’ai mon métier. Quand je quittais mon lieu de service, je partais prendre de l’alcool dans une buvette. C’est dans cette buvette que je les (les autres membres du groupe) trouvais souvent. Et à la fin, ils m’ont appris à arnaquer et à escroquer les gens. Vraiment, je suis dans le plus grand regret comme ça », a-t-il laissé entendre.

Selon deux dames qui se présentent comme étant des victimes de ce groupe, rencontrées dans les locaux de la brigade de recherche de N’zérékoré, ces jeunes les ont appelées au téléphone et ont réussi à les convaincre à faire affaires avec eux. L’une d’entre explique sa mésaventure. « J’ai été escroquée par un groupe de malfrats que je ne connais pas. C’était dans la journée du 27 janvier dernier. J’ai été appelée par un numéro inconnu, l’individu s’est fait passer pour un frère à moi et puis il m’a proposé une affaire. Mais, je lui ai dit que je n’étais pas dedans. Avec des paroles convaincantes, il a réussi à m’embarquer. Il m’a dit qu’il travaille à Kérouané, qu’il a de l’huile qu’ils utilisent pour graisser leurs machines. Il m’a dit qu’ils avaient un contrat avec un Peulh mais qu’ils l’ont résilié.

Ainsi, il a proposé de me le confier. Je lui ai dit non, parce que je ne sais pas comment ça se passe. Il m’a rassurée en me disant qu’il a un grand fournisseur à Diecké, dans Yomou, qui s’appelle « Le Vieux ». Il m’a passé le numéro de téléphone de ce dernier pour qu’il me fournisse le produit. Il m’a dit d’appeler « Le Vieux » pour lui dire de nous préparer 75 bidons. Quand j’ai échangé avec « Le Vieux », il m’a dit qu’il a seulement 65 bidons. Pour les embarquer, il faut une somme de trois (3) millions de francs guinéens. J’ai rappelé le soi-disant frère David Goépogui pour lui dire que je n’avais pas d’argent, mais il m’a convaincu de payer. Juste après, « Le Vieux » m’a appelé pour me dire qu’il a discuté avec David et qu’ils se sont entendus pour passer de 3 à 2 millions de francs guinéens.

Il m’a dit que la femme de David a déjà donné 1 200 000 GNF. Il m’a convaincu de donner juste les 800 000 restants pour compléter à 2 millions de francs. Après, c’est David qui m’appelle pour me dire de verser les 800 000 GNF sur le compte Orange money du nommé « Le Vieux ». Et, quand j’ai fait ça, « Le Vieux » m’appelle pour me donner le numéro du chauffeur. Après, c’est le chauffeur qui m’appelle pour me donner le numéro du chauffeur en me disant dire qu’ils ont bougé de Diecké. Mais depuis ça, je ne me contrôlais plus. Tout ce qu’ils me disaient, j’obtempérais.

Un peu plus tard, le soi-disant chauffeur m’appelle, il m’a dit qu’ils ont fait un accident. Il dit que le carburateur est gâté et qu’il faut que je lui envoie une somme de 1 800 000 francs. J’ai dit que je ne peux pas faire ça alors que je ne connais pas à qui j’ai affaire et je n’ai pas vu la marchandise. J’ai rappelé le nommé David qui m’a mise dans cette affaire pour lui expliquer la situation. Il m’a convaincue à envoyer l’argent en me disant qu’on a commencé l’affaire et qu’on ne peut plus reculer. J’ai pris donc 1 500 000 GNF, j’ai envoyé sur le compte Orange money du soi-disant chauffeur.

Quelques temps après, le même monsieur me rappelle pour me dire que deux pneus du camion ont crevé et qu’il faut les remplacer. J’ai appelé encore les nommés David et « Le Vieux », tous les deux m’ont demandé d’envoyer le prix des pneus et que les gens allaient me rembourser lorsqu’ils arriveront à N’zéréoré. J’ai transféré encore 1 500 000 GNF sur le compte Orange money du chauffeur. Ce qui fait en tout un montant de 5 millions 300 mille francs que j’ai envoyé à ces gens que je ne connais pas. Après ça, ils ont fermé tous leurs numéros. C’est ainsi que je suis venue à la gendarmerie, j’ai déposé une plainte. Aujourd’hui, je suis très contente de l’arrestation de ce groupe parce que je sais que je vais récupérer mon argent », a-t-elle dit.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224 620 166 816/666 890 877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin