Une bagarre a éclaté a éclaté ce jeudi, 25 juillet 2019, entre des guinéens résidant au Liberia, divisés autour du projet de nouvelle constitution qui vise à permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat en 2020. Quelques personnes auraient été blessées et plusieurs autres ont été interpellées par la police, a appris Guineematin.com de sources locales.

La bataille entre partisans et opposants à un troisième mandat pour le président Alpha Condé ne se limite pas qu’en Guinée. Elle se transporte jusqu’au-delà de nos frontières. C’est le cas notamment au Liberia voisin, où le chef de l’Etat guinéen, désireux de changer l’actuelle constitution pour s’offrir un nouveau mandat, est en visite officielle. Alpha Condé est allé prendre part à la célébration de la fête nationale du pays.

A cette occasion donc, des Guinéens résidant dans ce pays et favorables au régime de Conakry, ont décidé d’organiser une cérémonie de réception de leur président ce jeudi. Ils ont convié leurs compatriotes qui partagent la même position politique qu’eux à prendre part à la rencontre. Les organisateurs ont trouvé une salle qu’ils ont aménagée à cet effet. Problème, ils ont été infiltrés par des opposants au projet de nouvelle constitution, membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

Ces derniers ont confectionné des T-Shirts avec des slogans hostiles à un changement de constitution et à un troisième mandat. Une cinquantaine d’entre eux ont réussi à s’introduire dans la salle où est prévue la réception sans que personne ne puisse soupçonner quoi que ce soit. Ces anti 3ème mandat ont, en effet, bien dissimulé leurs T-Shirts en portant d’autres habits là-dessus. Dans la salle, ils ont attendu que les partisans du pouvoir commencent leur fête avec des chants favorables au projet de nouvelle constitution pour dévoiler leurs vrais visages.

Ils ont alors ôté leurs chemises et vestes pour laisser apparaître leurs T-Shirts indésirables dans la salle. Mauvaise surprise pour les organisateurs. C’est ainsi qu’une chaude dispute s’engage entre les deux camps opposés. Les organisateurs de la cérémonie font appel à la police libérienne, qui est venue intimer les membres du FNDC de sortir de la salle. Mais, ces derniers refusent d’obtempérer. Finalement, une bagarre éclate entre les deux groupes. La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour les disperser, procédant aussi à plusieurs interpellations. Il y aurait eu également quelques blessés dans cette bagarre.

Finalement, la rencontre entre le président Alpha Condé et la communauté guinéenne du Liberia a été reportée ultérieurement, nous apprend-t-on.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com
Tel. 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com