Sept ans après le lancement du projet « Rajeunir et féminiser l’administration guinéenne », où en est-on avec sa mise en œuvre ? C’est à cette question que la coordination du projet a tenu à répondre en organisant une assemblée générale regroupant les principaux concernés le jeudi, 18 juillet 2019. Au cours de la rencontre, tenue au dans la salle polyvalente du Centre de Perfectionnement Administratif (CPA), les gestionnaires de ce projet ont annoncé que 45% des lauréats ont été valorisés de nos jours en ayant des postes de responsabilité, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

De 2012 en 2016, sur initiative du président Alpha Condé avec la coopération Française, 1102 jeunes cadres guinéens recrutés par concours ont été formés au Centre de Perfectionnement Administratif (CPA) du Ministère de la Fonction Publique, de la Réforme de l’État et de la Modernisation de l’Administration (MFPREMA). Cette formation a été assurée par l’Institut Sciences PO Bordeaux (France) et des formateurs guinéens. Parmi les 1102 jeunes cadres formés en trois (3) cohortes (dont 393 en 2012; 397 en 2013 et 312 en 2016), ce sont 730 qui ont décroché le certificat de spécialité en management d’administration. 

Selon monsieur Elie Koïkoï Kalivigui, membre de la coordination du projet, 334 sur les 725 certifiés vivants (puisque 5 sont décédés) ont été nommés à des postes de responsabilité, dont les plus hauts sont entre autres : Conseillers juridiques, Directeurs nationaux adjoints et des Chefs de division des ressources humaines (DRH). Il y a également des chefs comptables, des secrétaires généraux de communes, auxquels s’ajoute la dernière vague de 164 chefs de sections GRH nommés dans les différents départements ministériels, communes et préfectures. Soit environ 45% de valorisation des lauréats du projet. 

Aboubacar Sidiki Nabé, Coordinateur des bénéficiaires du projet

Pour Aboubacar Sidiki Nabé, le coordinateur des bénéficiaires de ce projet, ce taux de 45% de valorisation est un acquis non négligeable pour lequel il se félicite. Mais, il y a un nombre important de certifiés qui continuent encore à attendre. Or, « le Président de la République a initié ce projet dans l’objectif de réaliser ce qu’il avait dit dès son élection qu’il dédie son mandat aux jeunes et aux femmes. Et puis, il avait été dit clairement que les certifiés devraient être nommés à des postes d’appui à la décision et le projet est dénommé Rajeunir et féminiser l’administration ».

Monsieur Nabé en a profité pour saluer l’actuel ministre du Commerce qui, selon lui, a valorisé 100% des certifiés relevant de son département. « Nous adressons nos sincères remerciements au Ministre du Commerce, Boubacar Barry « Big-up », qui a nommé tous ses lauréats à des postes de responsabilité. Mais, il y a des ministères que nous n’allons pas nommément citer qui restent toujours réticents et hostiles. Nous leur prions de faire autant que Big-up », a-t-il lancé.

Pendant les échanges, certains chefs de sections ont signalé avoir des difficultés d’intégration dues à une certaine réticence des chefs de divisions qui sont souvent hostiles à la jeunesse qu’ils craignent d’aller les évincer à leurs postes. Par rapport à ce problème, la coordination envisage de renforcer ses rencontres avec les DRH concernés pour en trouver une solution.

Par ailleurs, la coordination ainsi que tous les certifiés ont tenu à adresser des sincères remerciements au ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’État et de la Modernisation de l’Administration, monsieur Billy Nankouman Doumbouya qui, depuis son arrivée à la tête de ce département, a nommé plusieurs lauréats du projet Rajeunir et féminiser l’administration, à des postes de responsabilité, notamment des chefs de divisions des ressources humaines. « Nous avons aujourd’hui 25 DRH, parmi lesquels un seul était nommé avant son arrivée, les 24 autres sont à son actif », a témoigné Koïkoï Kalivogui.

Ils ont remercié aussi le ministre secrétaire général du gouvernement, Sékou Kourouma, parrain de la troisième promotion de ce projet, « qui ne ménage aucun effort pour la valorisation de ces jeunes cadres », mais aussi l’ambassade de France en Guinée qui soutient ce projet sur toute sa longueur.

Pour sa part, la direction générale du Centre de Perfectionnement Administratif (CPA) a remercié les autorités à tous les niveaux pour l’importance qu’elles donnent à cette institution et la valorisation progressive de ses produits. Elle félicite également les certifiés déjà nommés et les invite à faire valoir davantage leurs capacités managériales, leurs compétences pour booster leurs services respectifs.

Ainsi, compte tenu de tout ce qui a été fait en leur faveur, les bénéficiaires du projet « Rajeunir et féminiser l’administration » envisagent de solliciter une rencontre avec le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, pour lui signifier leur reconnaissance. 

Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tel : +224 622 671 242

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin