Elhadj Amadou Kolon Barry, Inspecteur régional des affaires religieuses de Mamou
Elhadj Amadou Kolon Barry, Inspecteur régional des affaires religieuses de Mamou

Les réactions continuent de se faire entendre suite au meurtre de Dr Mamoudou, enseignant-chercheur guinéen à l’université de Rouen (France). L’inspecteur régional des affaires religieuses de Mamou a réagi sur la question au cours d’une interview qu’il a accordée au correspondant local de Guineematin.com ce vendredi, 26 juillet 2019. Elhadj Amadou Kolon Barry regrette la disparition d’un jeune exemplaire et s’en remet au destin.

La mort de Mamoudou Bolaro Barry a touché toute la Guinée, particulièrement la préfecture de Mamou. Car le jeune Docteur en droit et enseignant-chercheur à l’université de Rouen, en France, est originaire de cette localité. Mais, l’inspecteur régional des affaires religieuses de Mamou pense que cela relève du destin et qu’il faut l’accepter comme tel. « Louange à Allah, seigneur de l’univers ! En tant qu’inspecteur régional des affaires religieuses, je suis vraiment peiné de la disparition de ce jeune Mamoudou Barry comme tous les guinéens, comme tous les compatriotes.

Elhadj Amadou Kolon Barry, Inspecteur régional des affaires religieuses de Mamou
Elhadj Amadou Kolon Barry, Inspecteur régional des affaires religieuses de Mamou

C’est vraiment triste et regrettable de perdre un vaillant fils du pays. Mais, en bon croyant, on ne peut qu’accepter son destin. Allah a créé la mort avant de créer la vie. Donc nous devons accepter son destin. La solidarité internationale a atténué le choc. Les autorités guinéennes ont réagi, le Sénégal a réagi, le monde entier a réagi, le monde intellectuel a réagi. C’est un océan de savoir qui est parti, mais nous devons accepter et se contenir. N’acceptons pas d’être guidé par Satan », conseille Elhadj Amadou Kolon Barry.

L’autorité religieuse plaide aussi pour une grande mobilisation afin de soutenir la famille du défunt. « L’Etat guinéen, j’espère très bien, pensera à la famille de Mamoudou Barry. Parce que c’était lui le pilier de sa famille. Nous demandons aussi à toutes les personnes de bonne volonté de soutenir sa famille. C’est une famille paysanne. Sa mère et plusieurs membres de sa famille se trouvent à Bolaroyah (son village natal). Je souhaite que tout le monde se donne les mains pour essuyer les larmes de sa famille. Mamoudou est un bel exemple à suivre. Il a fait la fierté de notre pays à travers sa formation et son sérieux. Les jeunes doivent s’inspirer de lui », a dit Elhadj Kolon Barry.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel. 625 69 89 19/657 34 39 39

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin