Le décès brutal de Kéléfa Sall, l’ancien président de la Cour Constitutionnelle, suite à une crise cardiaque ce samedi, 27 juillet 2019, a plongé ses proches, amis et connaissances dans une grande tristesse. Depuis l’annonce de cette nouvelle, le domicile mortuaire, sis à Taouyah, ne désemplit pas. Le célèbre Doura Chérif et Abdourahmane Sanoh de la PCUD font partie des personnalités venues compatir à la douleur de la famille Sall, a constaté sur place Guineematin.com à travers deux de ses reporters.

De nombreuses personnalités ont pris d’assaut le domicile de feu Kéléfa Sall dans la matinée de ce samedi. Doura Chérif, ancien président de la Cour d’assises de Conakry et Abdourahmane Sanoh, président de la Plateforme des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD) ont exprimé leur émotion devant cette perte immense pour notre pays.

Maître Douré Chérif sur le décès de monsieur Kèlèfa Sall

Maitre Doura Chérif, reconverti en avocat, se souvient d’un magistrat intègre et courageux. « C’est vraiment la grande émotion qui m’étreint face à cette perte cruelle. Pour parler de l’homme que j’ai connu, nous avons longtemps travaillé ensemble, c’était vraiment un magistrat intègre et courageux, qui a aimé la justice, qui s’est fait remarqué en bien. Donc, c’est avec beaucoup de peine que j’assiste aujourd’hui à ses obsèques, à son jeune âge. Il avait encore le temps de servir ce pays, malheureusement Dieu en a décidé autrement. Nous sommes tous obligés d’accepter sa perte cruelle. C’est une occasion pour moi de présenter mes condoléances à toute la famille judiciaire, à tout le peuple de Guinée et aux membres de la Cour Constitutionnelle ».

Abdourahmane Sanoh, président de la PCUD et Coordinateur national du FNDC
Abdourahmane Sanoh, président de la PCUD et Coordinateur national du FNDC

De son côté, le président de la Plateforme des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD), Abdourahmane Sanoh, indique que monsieur Sall a été cet homme responsable qui a su assumer ses choix. « Ecoutez, c’est vraiment un moment de tristesse pour le pays. Mais, vous comprendrez que nous portions les mêmes émotions, face au décès d’un homme qui a joué un rôle et qui a failli jouer un rôle extrêmement important dans notre pays en ce qui concerne la consolidation de la paix et surtout de la démocratie en Guinée. Le destin a voulu que les choses soient autrement. On peut dire que l’homme a laissé dans la mémoire collective un souvenir immense de démocrate et d’Homme honnête, de quelqu’un de responsable, qui peut assumer ses convictions et qui voulait faire en sorte que notre pays puisse consolider sa jeune démocratie. En ce moment précis, ma pensée va à sa famille. Je voudrais présenter mes condoléances à la famille éplorée, mais aussi au peuple de Guinée qui a perdu un de ses fils ».

Salimatou Diallo et Fatoumata Diouldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin