Djiba Millimino,  responsable de Vision Large,
Djiba Millimino, responsable de Vision Large

Le grand concours Jeune Entrepreneur, une initiative portée par la structure Vision Large, a bouclé ses travaux à N’zérékoré. Après les étapes de Conakry et des autres capitales régionales, la capitale de la Guinée Forestière a vibré au rythme de la présélection du Jeune Entrepreneur dans la journée du mercredi dernier, 24 juillet 2019. C’est la salle de conférence de la bibliothèque préfectorale qui a servi de cadre à la tenue de cette activité, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Ils sont au total 16 jeunes porteurs de projets, venus d’un peu partout de la région forestière, à prendre part à cette présélection du concours Jeune Entrepreneur. Selon Djiba Millimouno, le responsable de la structure Vision Large, « depuis le 12 juillet 2019 on a quitté Conakry, nous sommes allés à Kindia, Boké, Mamou Faranah… et partout où nous sommes passés, c’est la même sensation, le même engouement… Parce que les jeunes ont constaté qu’il était temps d’être autonome. Si on a une idée de projet, ou on a une entreprise, nous donnons la chance aux jeunes de postuler, donc de repartir avec un financement. C’était aujourd’hui l’étape de N’Zérékoré, il y avait une vingtaine de candidats, mais 16 ont répondu présent. Et, ils ont fait état de leurs projets, tel que l’agriculture, l’agro-business, le digital, le média, l’élevage, la pêche, l’entrepreneuriat social. Ils ont été écoutés par le jury. Donc, à l’issue de ça, 3 doivent être retenus et vont partir à Conakry pour représenter la région de N’Zérékoré au compte du concours. Ils vont aussi avoir une formation en technique de montage de projets sur 2 semaines. Après la formation, le concours va se poursuivre avec les quart-de-finale, les demi-finales, et la finale. Donc, à la finale du concours, on aura 8 projets qui vont être retenus et que l’OIM, qui est notre partenaire financier sur les projets, va financer à raison de 50 millions de francs guinéens par projet ».

Par ailleurs, Djiba Millimouno a laissé entendre que le grand concours Jeune Entrepreneur « vise à lutter contre le chômage des jeunes, la migration des jeunes guinéens vers les côtes libyennes, mais aussi pour aider les jeunes à se prendre en charge et à réaliser leurs rêves ».

En outre, Djiba Millimouno a invité les jeunes à se battre et à ne pas attendre que les alouettes leur tombent toutes rôties. « Ne dormez sous vos lauriers. Il faut se réveiller, il faut se battre. C’est maintenant ça doit se faire…. Ils vont attendre que l’État vienne les sortir de leur sommeil profond, ils vont stagner, ils ne vont pas aller de l’avant. Donc, c’est de se réveiller dès maintenant. L’État ne peut pas prendre tout le monde. Même si on dit qu’il y a le secteur privé, il ne peut pas prendre tout le monde. Je pense que la demande est très forte. Donc, c’est aux jeunes de s’accrocher à leurs rêves, de structurer l’idée qu’ils ont et de foncer. Alors, il faut être un bagarreur dans la vie », a-t-il conseillé.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin