Deux semaines après le meurtre de Mamoudou Barry, enseignant-chercheur à l’université de Rouen, en France, le corps du défunt a été rapatrié en Guinée. La dépouille est arrivée dans la capitale guinéenne hier, samedi 03 août 2019. Des membres du gouvernement, des représentants de l’ambassade de France en Guinée ainsi que de nombreux se sont mobilisés à l’aéroport international de Conakry-Gbessia pour l’accueillir.

Une vive émotion s’est emparée de l’aéroport de Conakry à l’arrivée de la dépouille mortelle de Mamoudou Barry aux environs de 23 heures. A côté des parents du défunt, de nombreux citoyens mobilisés sur les lieux n’ont pas manqué d’exprimer leur tristesse, certains n’ont même pas pu retenir leurs larmes. Parmi les personnalités présentes sur les lieux, Fabien Talon, le conseiller chargé d’affaires à l’ambassade de France en Guinée, représentant l’ambassadeur. Il a présenté les condoléances de la France à la Guinée suite à ce décès tragique. « C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris son décès dans des circonstances tragiques, le 19 juillet 2019.

C’est une grande tristesse et une grande émotion en France également. Le procureur de la République a immédiatement ouvert une information judiciaire pour violence ayant entraîné la mort avec un caractère raciste. La justice poursuit son cours, un individu a été appréhendé et mis en examen. Dans ces circonstances douloureuses, je viens présenter au nom de l’ambassadeur français en Guinée, actuellement en France, qui représente la France, nos condoléances les plus profondes et sincères. Je suis également porteur d’un message du président Emmanuel Macron, au président Alpha Condé qui présente les condoléances du peuple français au peuple guinéen suite à cet événement tragique », a dit le diplomate français.

Pour Fabien Talon, « Mamoudou Barry était un exemple de mérite, de réussite, d’intégration. Un homme qui s’était beaucoup investi, un enseignant-chercheur qui s’était fait un chemin d’un brillant avenir dans les universités françaises. Avec une force de travail, de talent, il avait accompli un parcours exemplaire. Il avait commencé en Guinée puis en France où il venait d’être naturalisé français en 2018 et où il venait de soutenir une thèse devant un jury franco-guinéen sur les politiques fiscales douanière en Afrique de l’ouest », a-t-il rappelé.

De son côté, Mamady Touré, le ministre guinéen des affaires étrangères à la tête de la délégation gouvernementale, a salué l’évolution de l’enquête sur le meurtre de Mamoudou Barry en France. Un dossier que les autorités guinéennes suivent de très près selon lui. « Les mots me manquent pour exprimer l’émotion vive qui m’anime en ce moment même où nous accueillons la dépouille mortelle de notre compatriote. Je puis vous assurer que le gouvernement suit de très près l’évolution des enquêtes pour élucider ce crime odieux. Le gouvernement, par ma voix, exprime sa satisfaction aux autorités françaises suite à l’arrestation de l’auteur présumé.

Nous espérons et nous sommes convaincus que justice sera rendue car les crimes racistes ne peuvent être tolérés. Encore une fois, au nom du président de la République et de l’ensemble du gouvernement, nous présentons nos condoléances les plus attristées à la famille éplorée et à l’ensemble du peuple de Guinée. Nous prions pour le repos de l’âme de Dr Mamoudou Barry et que le Tout-Puissant Allah l’accueille dans son paradis », a dit le chef de la diplomatie guinéenne.

Un symposium a été organisé ce dimanche matin à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia pour rendre hommage à Mamoudou Barry. Le cortège transportant la dépouille va bouger ce dimanche pour Mamou. Une prière funèbre aura lieu demain matin à la mosquée d’Almamya, dans la ville de Mamou. Une deuxième prière se tiendra à la mosquée de la sous-préfecture de Dounet et la dernière prière sur le corps aura à la mosquée de Boloroyah, le village natal du défunt, où il sera inhumé demain, lundi, à 14 heures.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: (00224) 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com