Manque de courant à Kankan : EDG à nouveau sur la sellette

Après avoir accepté une trêve de 72 heures pour que les nouveaux groupes électrogènes venus de Conakry soient mis à l’essai, les jeunes de Kankan décident de passer à la vitesse supérieure. Au terme d’une réunion tenue ce lundi, 05 août 2019, à la maison des jeunes, ils ont décidé de fermer la représentation locale de l’EDG qui ne parvient pas à répondre à leurs attentes, a appris le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Cette fois, la patience des jeunes de Kankan semble avoir atteint ses limites dans le bras de fer qui les oppose aux responsables d’EDG (Electricité de Guinée) à Kankan. A l’issue de la rencontre de ce lundi, ils ont pris la décision d’aller demander aux autorités locales de fermer les installations de la société demain, mardi.

Selon Oumar Fofana, le porte-parole du jour, « nous nous sommes réunis pour partager l’information. Après un essai qui dure depuis une semaine et après avoir fait un constat dans les différents quartiers, à l’unanimité on s’est dit que ce constat est négatif. Donc, nous avons compris que l’essai n’a absolument rien donné.

Nous nous voulons le courant de 18 heures à 8 heures du matin. Le courant que nous avons reçu dans les quartiers ces jours-ci, c’est de 18 heures à 23 heures avec l’instabilité totale. Vu cela nous, nous nous sommes réunis pour partager l’information et décider à l’unanimité d’arrêter les groupes électrogènes demain mardi ».

Pour arriver à leurs fins, les jeunes comptent passer par les autorités de Kankan. « Nous sommes une jeunesse consciente, nous sommes à la table des négociations, nous comptons rencontrer les autorités demain mardi pour les informer qu’à partir de ce mardi, EDG n’a qu’à arrêter de fournir le courant. Nous pensons que cet appel va tomber dans de bonnes oreilles. Les responsables savent à quel point nous sommes organisés. Nous n’allons pas manifester, nous n’allons pas casser, nous allons humblement demander aux autorités et aux travailleurs d’EDG de nous comprendre », a-t-il laissé entendre.

A rappeler que depuis plus d’un mois, les jeunes de Kankan exigent la fermeture d’EDG pour son incapacité à faire face aux besoins des populations en courant électrique. Le ministère de l’énergie avait envoyé trois groupes électrogènes en provenance de Conakry pour satisfaire la revendication des jeunes. Mais, ces groupes électrogènes sont jugés vieux et très fatigués par les jeunes. Un de ces groupes a récemment pris feu.

Malgré les milliards de francs guinéens injectés dans le secteur de l’énergie, de nombreux endroits de la Guinée continuent à vivre dans l’obscurité. Un audit n’est-il pas devenu indispensable pour tirer les choses au clair dans ce fiasco ?

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA, pour Guineematin.com

Tel : 00 224 627 24 13 24

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS