Bac 2019 : seuls 25,30% d’admis à Labé

Les résultats du baccalauréat unique, session 2019, publiés par le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) hier, lundi 5 août 2019, sont globalement passables pour la préfecture de Labé, selon les encadreurs concernés, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Hammady Sow, chargé des examens et transferts à la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) de Labé
Hammady Sow, chargé des examens et transferts à la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) de Labé

Avec 25,30%, les résultats de la préfecture de Labé au baccalauréat unique, session 2019, sont légèrement au-dessus de la moyenne nationale de 24,38%. «Dans l’ensemble, les résultats sont passables. Profil Sciences Expérimentales, nous avions comme inscrit 367 dont 161 filles. Ont composé, 343 dont 151 filles. Sont admis, 56 soit 16,33%. Sciences Mathématiques, inscrits 734 dont 292 filles. Ont composé, 682 dont 272 filles. Sont admis, 102 soit 14, 96%. Sciences Sociales, inscrits 777 dont 345 filles. Ont composé, 721 dont 300 filles. Admis, 277 soit 38,42%. Sciences Sociales Franco-Arabe, 25 inscrits dont 4 filles. Ont composé, 25 dont 4 filles. Admis 13 soit 52%. Pour la préfecture, Labé a présenté 1903 candidats dont 802 filles. Ont composé 1771 dont 727 filles. Sont admis 448 soit 25,30% » a expliqué le chargé des examens et transferts à la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) de Labé, Hammady Sow.

Même si comparativement à l’année dernière Labé a progressé, la satisfaction des autorités préfectorale de l’éducation n’est pas totale.
« Par rapport au niveau national, nous sommes au-dessus du pourcentage national. Mais, par rapport au pourcentage des admis de l’année dernière, nous sommes un peu en hausse. La satisfaction n’est donc pas totale. Nous aurions voulu avoir un pourcentage un peu plus élevé ou plus élevé. Mais, que cela ne tienne ! Vous-même, vous le savez, cette année fut une année particulière » a-t-il ajouté.

Malgré toutes les réformes engagées, les autorités de l’éducation ne maîtrisent pas encore la situation des classes intermédiaires dont le système d’évaluation laisse passer presque tout le monde. C’est pourquoi, après avoir félicité les admis et encouragé ceux-là qui ne sont pas admis, Hammady Sow a lancé un appel à l’endroit de ses collègues enseignants qui tiennent les classes intermédiaires.

« C’est de demander à l’encadrement de redoubler d’efforts, surtout au niveau des classes intermédiaires, être très rigoureux, pour que la sélection soit suffisante dans les classes intermédiaires. Là, au niveau des classes d’examen on aura peu de problèmes » a-t-il insisté.

La pléthore des élèves dans les salles d’examen serait une des causes de ces faibles taux d’admission enregistrés au baccalauréat unique, session 2019.


De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Contacts : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS