Chérif Mohamed Abdallah, président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA)
Chérif Mohamed Abdallah, président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA)

Au cours d’un point de presse qu’il animé hier, mercredi 7 août 2019, à Labé, Chérif Mohamed Abdallah, président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA), a annoncé la détermination de son organisation à lutter, par tous les moyens légaux, contre toutes formes de promotion de la division ethnique en République de Guinée, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée, à travers le reportage vidéo ci-dessous.

Après un long séjour à l’étranger, le président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA), Chérif Abdallah Haïdara est rentré en Guinée par Labé où il a animé un point de presse ce mercredi, 7 août 2019. La rencontre avec les journalistes a essentiellement porté autour de la position du GOHA sur le projet de changement de la constitution en République de Guinée.

« Avant de prendre toute position, nous allons d’abord rencontrer les différents responsables, c’est-à-dire, nous allons rencontrer l’opposition républicaine, son chef de fil, et toute l’opposition. Nous allons rencontrer aussi les membres de la société civile, nous allons rencontrer les membres de la mouvance présidentielle. Nous allons essayer de rencontrer le premier ministre et le président de la République. Nous allons discuter avec eux en tant que citoyen guinéen. C’est après tout que nous allons dire ce que nous aurons à dire » a expliqué le président du GOHA, Chérif Abdallah Haïdara.

Cette démarche envisagée par le GOHA ne constitue-t-elle pas une stratégie visant à monter les enchères pour Chérif Abdallah Haïdara, entre adversaires et promoteurs de la Nouvelle Constitution en République de Guinée ?

« Vous savez, chacun a sa façon de comprendre les choses. Nous nous ne comprenons comme ça. Mais, quand un problème est posé, en tant que citoyen guinéen, et en tant que responsable, nous allons prendre une position claire qui ne sera pas variable. Mais en attendant de prendre la position, ces positions, nous n’allons pas le faire à tort. Nous ne le faisons pas, parce que nous ne sommes pas des apprentis de qui ce soit. Nous sommes indépendants et libres. Nous exerçons librement ce que nous faisons. Nous avons toujours agi comme ça. Vous comprenez ? Nous allons rencontrer tout le monde. Nous allons discuter en frères, en tant que citoyens guinéens. C’est après tout ça qu’on va donner réellement notre avis par rapport à cette situation » s’est-il défendu.

En dehors des consultations annoncées, la lutte contre la promotion de la division ethnique en République de Guinée constitue une priorité pour le Groupe Organisée des Hommes d’Affaires (GOHA). « Ce que je dis est clair ! Quand nous allons entendre quelqu’un faire la promotion de l’ethnie, je jure, nous n’allons pas hésiter d’engager les procédures contre la personne qui qu’il soit, devant les tribunaux nationaux voir même internationaux » a prévenu Chérif Abdallah Haïdara.

Il est à préciser au cours de ce point de presse, Chérif Abdallah Haïdara était entouré des responsables du bureau local du GOHA à Labé. Mais, personne ne s’est prononcé sur les sujets abordés par le conférencier.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin