Le nouveau procureur de la République par intérim près le Tribunal de Première Instance de Faranah a été installé dans ses fonctions le vendredi, 09 août 2019. Mamoudou Magassouba reprend ainsi un poste qui était jusque-là vacant, suite au décès de l’ancien procureur, Mamoudou Lébéré Baldé. La cérémonie a eu lieu en présence des autorités administratives de Faranah, des élus locaux, du Procureur Général près de la Cour d’Appel de Kankan, des forces de sécurité, de la notabilité, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La cérémonie fait suite à l’arrêté Nº5039/MJ/CAB/2019 du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, en date du 1er août 2019, portant nomination d’un Procureur de la République par intérim. Mamoudou Magassouba vient remplacer le regretté Mamoudou Lébéré Baldé, arraché à l’affection des siens le 16 mai dernier.

Dans son discours, le gouverneur de Faranah, Sadou Kéita, a laissé entende que cette passation de service « est une juxtaposition de remords et de joie qui fait la beauté de la vie et qui est une contradiction non antagonique ». Ensuite, il a invité le procureur entrant à une application rigoureuse de la loi.

De son côté, le procureur de la République entrant, Mamoudou Magassouba, a promis de se servir du bâton et de la carotte vis-à-vis des officiers de police judicaire. « J’entends mettre en application une action publique cohérente, efficace et lisible, fondée sur une démarche pragmatique et réaliste… Il y aura la tenue à jour d’un registre de discipline des officiers de la police judiciaire, car des sanctions seront entreprises contre les plus indélicats et les meilleurs quant à eux, bénéficieront d’une notation et, aucune excuse ne sera accordée à un officier de police judiciaire qui se saisit d’un dossier civil ».

Dans sa brève allocution, le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kankan, Yaya Kairaba Kaba, a exhorté le procureur entrant « à avoir une relation saine, rigoureuse, fondée sur le strict respect de la loi avec les collaborateurs immédiats qui sont les Officiers de police judiciaire, placés sous la direction du procureur de la République, qui est le directeur des enquêtes et la chaîne pénale ».

En outre, Yaya Kairaba Kaba a fait savoir qu’il entend également entreprendre, après les vacances judiciaires, une tournée à l’effet de renouveler les habilitations pour les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) et à accorder de nouvelles habilitations pour ceux d’entre eux qui méritent d’intégrer les rangs.

Toutefois, prévient le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kankan, « tout OPJ qui manquera du respect à son directeur, qui n’exécute pas ses instructions, qui viole délibérément, de façon répétée, les exigences liées à la garde à vue, la première mesure attentatoire à la liberté individuelle, se verra retirer son habilitation ».

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com
Tel : 00224 620 24 15 13 /660 27 27 07

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com