Les fidèles musulmans de la commune urbaine de Kankan, à l’instar de leurs coreligionnaires du monde, ont célébré dans la ferveur la fête de Tabaski, hier dimanche 11 août 2019. Les autorités politiques, administratives et des milliers de citoyens se sont rendus à la grande mosquée, sise au quartier Timbo, pour s’acquitter de leur obligation religieuse, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Très tôt le matin, les mosquées et autres sites de prières ont été pris d’assaut par les fidèles musulmans de la commune urbaine de Kankan. A Timbo, la cour de la grande mosquée était pleine à craquer. Après la prière des deux rakats, le grand imam, Karamo Bangaly Kaba, a orienté une grande partie de son sermon sur le sens de cette fête, à savoir sacrifice du prophète Abraham.

La cérémonie a été marquée par la présence des membres de la notabilité et de quelques membres du gouvernent, parmi lesquels le Général Bouréma Condé, ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Le ministre a mis l’occasion à profit pour véhiculer le message du chef de l’Etat aux populations de Kankan.

Général Bouréma Condé, ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation
Général Bouréma Condé, ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation

« La fête est bonne lorsqu’elle se passe dans la paix, la fête est bonne lorsqu’elle se passe dans la cohabitation, la fête est bonne lorsqu’elle se passe dans la concorde. C’est le message du président de la République, c’est ce message que nous sommes venus porter à nos papas, à nos mamans et à toute la population de Kankan, pour dire que nous sommes avec eux. Le sermon du grand imam était évocateur, pour dire, donnons-nous la main, la Guinée est une famille, il ne saurait en être autrement. Les oiseaux de mauvais augures doivent céder la place aux colombes de la paix », a-t-il conseillé.

Saïdou Camara

Une délégation venue de la préfecture de Forécariah pour représenter le médiateur de la République, Mohamed Saïd Fofana, était également présente à Kankan. Selon Saidou Camara, chef de la délégation, « nous avons été désignés pour venir représenter le médiateur de la République auprès des populations de Kankan, pour fêter ensemble cette fête de tabaski, où on immole les moutons au sacrifice d’Abraham ».

A rappeler que la fête de Tabaski à Kankan est toujours suivie de la traditionnelle danse de la Mamaya, autour de laquelle les fils ressortissants se retrouvent pour communier dans la joie et l’allégresse.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tel : 00 224 627 24 13 24

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin