En séjour dans la région de la moyenne Guinée où il a passé la fête de Tabaski (l’Aïd El Kebir), le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, multiplie les rencontres avec les élus maires de son parti. Après ceux de Labé, Pita et Dalaba, le leader de l’union des forces démocratiques de Guinée a conféré ce jeudi, 15 août 2019, avec les maires des communes rurales et urbaines de Mamou, élus sous les couleurs de son parti.

La rencontre a eu lieu à la Poudrière, au domicile du doyen Elhadj Sérendé Diallo, membre du bureau politique nationale de l’UFDG. Cellou Dalein Diallo a profité de l’occasion pour attirer l’attention des « maires de l’UFDG » sur le fait qu’ils ne doivent pas obéir au doigt et à l’œil des sous-préfets, préfets et gouverneurs, dans la promotion d’un troisième mandat ou d’un changement de la constitution en faveur de l’actuel chef de l’Etat guinéen, rapporte un journaliste de Guineematin.com dans la ville carrefour.

Fort de douze maires sur les quatorze que compte la préfecture de Mamou, le leader de l’UFDG tient à clarifier la nature des relations qui doivent exister entre les élus locaux et les administrateurs territoriaux, surtout en cette période où le projet de nouvelle constitution polarise les débats. Ainsi, Cellou Dalein Diallo appelle les maires à travailler avec les préfets et les sous-préfets, tout en évitant d’être à leur dévotion.

« Vous n’êtes pas des fonctionnaires. Vous êtes des maires élus sur la liste de l’UFDG… Si le gouverneur, le préfet veut conférer avec vous pour parler de développement, ou s’il vous invite à une réunion, il faut répondre. Mais, attention ! il ne faut pas qu’on vous utilise pour faire la promotion de la politique d’Alpha Condé et du troisième mandat… Le développement de vos collectivités respectives est votre préoccupation…

Vous devez travailler avec les préfets et les sous-préfets, mais vous ne devez pas être à leur dévotion… Un gouverneur n’a pas à vous dicter ce que vous devez faire. il faut relire le code des collectivités et le code électoral pour connaitre vos responsabilités et la nature des relations que vous devez avoir avec les sous-préfets, les préfets et les gouverneurs », a instruit Cellou Dalein Diallo.

Pour le leader de l’UFDG, les administrateurs territoriaux ne sont pas au service des collectivités. « Ils sont au service du parti-Etat (le RPG arc-en-ciel). Vous (les maires élus de l’UFDG) devez, vous aussi, tout en travaillant avec eux, être militants, responsables de l’UFDG. Parce que c’est sur cette liste officielle que vous êtes élus. Vous êtes les maires de tous les citoyens de vos collectivités. Vous traitez tous les citoyens sur le même pied, mais vous êtes de l’UFDG… Il ne faudrait pas qu’on vous trompe. Parce que la justice, l’administration, la CENI sont au service de Alpha Condé. Il ne faudrait pas que les maires élus soient aussi au service de Alpha Condé.

Vous ne devez pas obéir aux ordres. Vous avez une autonomie de gestion et de prise de position. Et, c’est clair que vous êtes dans l’opposition. Si le préfet vous appelle pour faire une manifestation qui fait la promotion du RPG, dites non. Vous n’avez pas été nommés. Vous êtes élus, vous êtes indépendants. Vous ne devez pas abandonner vos activités politiques et être instrumentalisés par le pouvoir pour faire ce que Alpha Condé veut. Si vous prenez le troisième mandat, nous sommes contre le changement de constitution.

L’UFDG est membre du FNDC (front national pour la défense de la constitution). Donc, vous (les maires) ne pouvez pas participer à la promotion du changement de la constitution… Donc, il ne faut pas vous laisser intimider comme l’a fait le maire de Dounet par le gouverneur, qui a refusé même de présenter la délégation de l’UFDG (aux obsèques de Dr Mamoudou Bary, tué à Rouen en France NDLR) », a lancé Cellou Dalein Diallo.

S’agissant de Dr Mamoudou Barry, le chef de file de l’opposition a fait une révélation : « Je vais vous dire une chose ! Mamoudou était de l’UFDG. Mais, pour ne pas le priver des honneurs de la République, nous ne l’avons pas revendiqué. Mon discours de fin d’année, c’est lui (Mamoudou) qui avait écrit la grande partie… », a dit Cellou Dalein Diallo.

Revenant aux maires, le leader de l’UFDG leur a demandé d’être prudents dans la gestion de la chose publique. « Faites attention à ce que vous faites pour nous épargner l’humiliation. Que Dieu nous en garde ! Car, si un seul de vous tombe dans l’humiliation, ils diront que c’est l’UFDG. Moi, depuis que j’ai quitté le gouvernement, ils sont en train de faire des audits. Ils tiennent à me salir à tout prix, mais Dieu n’a pas voulu. Il n’y a pas un endroit où ils n’ont pas regardé.

Ils vont dire tout ce qu’ils veulent ; mais moi, je sais que je ne faisais pas de la politique. Parce que je sais que c’est mortel. Ici aussi, ils vont fouiller et farfouiller parce qu’ils sont en colère d’avoir perdu devant vous. On vous a envoyé l’ANAFIC. Beaucoup d’argent viendront dans les communes. Faites attention ! ils vont vouloir vous acheter avec cet argent », a averti Cellou Dalein Diallo.

De Mamou, Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com