Les fidèles chrétiens de Guinée, à l’image de leurs coreligionnaires du monde, ont célébré la fête de l’Assomption, hie jeudi, 15 août 2019. Cette fête catholique commémore la mort, la résurrection, l’entrée au paradis et le couronnement de la vierge Marie, mère de Jésus. A Kankan, c’est l’église Notre Dame de Paix et de Victoire qui a servi de cadre à la célébration de cette cérémonie en présence de l’évêque local, Monseigneur Emmanuel Félémou, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Pour les fidèles catholiques, la date du 15 août représente une date importante dans leur vie. C’est pour cette raison que la mobilisation était de taille à Kankan à l’occasion de la célébration de l’Assomption. La fête a commencé par un carnaval que les fidèles ont organisé dans les rues de Kankan, munis de tambours et d’autres instruments de musique traditionnelle.

Interrogé par notre reporter, l’évêque de Kankan, Monseigneur Emmanuel Félémou, a rappelé l’importance de l’Assomption. « C’est un sentiment de joie, de paix et de religion, parce qu’aujourd’hui, Dieu nous donne la grâce de Marie. C’est la femme qui a accepté de servir Jésus, c’est le modèle de la foi et de la fidélité. Cette femme, depuis le début de l’existence humaine, a été choisie par Dieu pour qu’elle puisse être la mère de son fils Jésus, qui est notre seigneur. Aujourd’hui, nous fêtons l’Assomption, qui est la montée de Marie, parce que quand elle a fini sa mission, Dieu l’a glorifiée, pour l’amener au ciel », a expliqué le chef religieux.

Au cours de la prière, a précisé l’évêque de Kankan, des messages de cohésion sociale et de paix ont été véhiculés à l’endroit des fidèles catholiques. « C’est un message de cohésion, de paix parce qu’ici, l’érudit de Kankan, Cheick Fantamady Chérif était là en 1953, pour l’inauguration de la première cathédrale avec mon Seigneur Maurice Maillot. Donc, ils ont établi des liens ancestraux de religion entre musulmans et chrétiens. Aujourd’hui, je suis heureux de recevoir dans cette cathédrale les amis musulmans, de voir que la religion ne divise pas, mais rassemble. Elle nous met sur le même chemin de paix », a laissé entendre Monseigneur Emmanuel Félémou.

Plusieurs fidèles catholiques présents à cette cérémonie religieuse ont dit leur joie de célébrer l’assomption aux côtés des leurs. Pour Julien Tamba Camara, « la fête là signifie beaucoup de choses pour moi. D’abord, la montée de la vierge Marie qui interpelle tous les chrétiens, pour dire que Dieu connait vraiment la virginité de Marie. Donc, je dis bonne fête à tous les fidèles chrétiens. Vraiment, nous sommes très joyeux, la fête s’est bien passée, les fidèles sont présents, la célébration a été satisfaisante ».

Même son de cloche chez Sabine Gboué, une fidèle catholique présente à cette cérémonie, s’est réjoui d’avoir participé à fêter Assomption. « Je ne ressens que la joie, parce que je fête Marie qui est notre maman, elle fait beaucoup de choses dans notre vie. C’est une femme qui a été humble, c’est un modèle pour le peuple chrétien. Le message que j’ai aujourd’hui, c’est de dire aux fidèles chrétiens de vénérer la vierge Marie, c’est une femme qui nous a donné notre sauveur, le Christ », a-t-elle dit.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA, pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com