Départs massifs des NFD : les démissionnaires dénoncent Mouctar Diallo et le projet de nouvelle constitution

Plusieurs membres du parti Nouvelles Démocratiques (NFD), dirigé par l’actuel ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, vient d’enregistrer une vague de démissions. Douze (12) membres de la formation politiques ont annoncé leur départ de la formation politique, à travers une déclaration communiqué lue devant les médias ce vendredi, 16 août 2019, à Conakry.

Ils justifient leur démission notamment par la décision des NFD de soutenir le projet de nouvelle constitution et le fait que le président du parti Mouctar Diallo « œuvre pour son intérêt personnel et non pour celui du parti et de la nation ».

Conakry, le 17 Août 2019

Déclaration

Guinéennes et Guinéens

Militantes, Militants et Sympathisants des NFD Nouvelles Forces Démocratiques.

Nous, membres du BPN élargies aux différentes Fédérations (sections et comités de bases) de Ratoma de l’intérieur du pays :(Fria :Tormelin et Pita Leymiro) ,de l’extérieur du pays Fédération du Sénégal et du Libéria.

Statuant sur le discours du président des NFD (Nouvelles Forces Démocratiques) Monsieur Mouctar Diallo en date du 09/06/2019, concernant l’idée de la modification constitutionnelle ouvrant la voie à une pérennisation au pouvoir du Président de la République le professeur Alpha Condé.

Etant donné qu’en 2001 notre pays a connu pour la première fois de son histoire une modification constitutionnelle qui a ouvert la voie au pouvoir d’alors à une présidence à vie pour le feu Général Lansana Conté (KOUDEISME) .

Tirant les leçons des conséquences sociopolitiques, mais aussi économiques très néfastes qui ont engendré et qui ont conduit par la suite aux douloureux événements de 2006 et de janvier et février 2007 ayants occasionnés d’énormes pertes en vies humaines et des dégâts matériels inestimables.

Nous tenons à rappeler à l’opinion Nationale et internationale que le parti NFD Nouvelles Forces Démocratiques est né des cendres de ces douloureux événements, dont la mission est de défendre à tout prix l’instauration d’un véritable état de droit qui avait d’ailleurs aboutit à l’installation d’un gouvernement de large consensus dirigé par le Prémier Ministre Monsieur Lansana Kouyaté.

Apres la mort de Général Lansana conté la nuit du 22 au 23 décembre 2008 ayant permis l’arrivée au pouvoir du (CNDD).

Les NFD nouvelles forces démocratiques étaient au premier rang pour dénoncer les dérives du Conseil National pour la Démocratie et le Développement CNDD aux commandes du pays vis à vis du peuple de Guinée.

Et cela a provoqué les tragiques événements de septembre 2009 causant la mort de plus de 150 personnes et de nombreux viols perpétrés sur les femmes dans l’enceinte du stade du 28 septembre.

Cela nous a ouvert la voie à une nouvelle transition dirigée par le Général Sékouba Konaté.

  • vu que les objectifs des Nouvelles Forces Démocratiques(NFD) est la défense des acquis démocratiques ;
  • vu que la majorité des responsables des différentes structures n’adhèrent pas à cette décision de soutenir une nouvelle constitution
  • vu que le président des NFD œuvre pour son intérêt personnel qu’à celui du parti et de la Nation.
  • vu la naïveté de certains cadres du BPN bureau politique national ;
  • vu que certains membres du BPN sont manipulés, corrompus et complices du président du parti ;
  • vu que le président Mouctar considère ce parti comme étant sa propre entreprise ;

— vu que le président et ses acolytes œuvrent pour une fonte du parti dans le bateau RPG Arc –en-ciel ;

  • vu que la première victime de ce pouvoir Diakariaou Diallo était un fervent militant des NFD, et dont la justice tarde à faire la lumière sur son assassinat.
  • vu que dans tout combat démocratique est synonyme d’une alternance au pouvoir.

-vu que les dispositions de la constitution de 2010 limitent le nombre de mandat à deux et la durée de cinq ans.

-Considèrent que le président des NFD Mouctar Diallo a trahit les idéaux du parti et son engagement pour l’instauration d’une véritable démocratie et d’un état de droit en Guinée.

Par conséquent, les différents responsables, militants et sympathisants réunis ici et signataires de la présente déclaration considèrent que cette déclaration de Mouctar Diallo n’engage que lui et seulement lui, et démissionnent officiellement en se retirant de toutes les instances des NFD.

Vive l’alternance
Vive la démocratie et la bonne gouvernance
Vive la République
Vive le peuple de Guinée
Ensemble sauvons la nation.

Ont signé

Hamidou Barry 621 43 80 20

Aboubacar Solokouré Diallo 664 89 19 89

Amadou barry 620 070 642

Abdoulaye Sall 628 56 47 50

Ibrahima Damba 629 13 85 89

Oumar Sila Bah 662 33 35 52

Sadou Diallo 624 57 94 64

Abdoulaye Baldé 620 26 85 42

Mamadou Diao Baldé 624 13 12 75

Aissatou Oury Diallo 622 37 87 53

Yébhé Diallo 621 23 70 94

Amadou Condé 622 70 15 52

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS