Réticence des citoyens impactés par le projet de Souapiti : le préfet de Télimélé en sapeur-pompier à Sinta

Dans le cadre de la réalisation du projet d’aménagement hydroélectrique de Souapiti, le gouvernement guinéen prévoit la délocalisation de près de 3000 personnes. Des réticences sont constatées sur le terrain, au district de Konkouré, dans la sous-préfecture de Kollet, à Télimélé. Les citoyens du district se disent inquiets du non respect de la convention qui les lie aux responsables du projet pour la construction de leurs nouveaux habitats à Kondon Boofou, dans la commune rurale de Sinta rapporte le correspondant de Guineematin.com basé à Kindia.

Pour aplanir les divergences et faciliter le déplacement des populations relocalisées, le préfet de Télimélé a fait un tour à Konkouré le mercredi 14 et le jeudi 15 août 2019. Amadou Sadio Diallo a sensibilisé les populations, jusque-là opposées au déménagement. Les échanges ont porté sur le complément de la construction de leur collège de proximité, la construction du marché et de 70 autres bâtiments pour les autres familles qui n’ont vu ni clés, ni maisons.

« Je commence d’abord par la remise des clés. Quand le projet Souapiti a proposé la remise des clés, la population a refusé. C’est ainsi que le projet m’a appelé. Je suis venu m’entretenir avec la population. Finalement, les gens ont accepté de prendre les clés et aller voir les lieux où elles doivent être désormais.

Ça devait être suivi par les déménagements, mais les gens n’avaient pas voulu alors que depuis le 10 août, on devait faire les vannes du barrage de Souapiti, c’est-à-dire l’envahissement de l’eau au niveau des villages. Mais, il y a des conditions posées qu’il faut respecter, sinon ils ne vont pas quitter », a expliqué le préfet.

Pour faire face aux exigences des citoyens, le préfet annonce qu’une commission a été constituée à cet effet. « Nous avons mis en place une commission de 10 personnes qui vont représenter les populations. Au lieu que tout le monde se déplace, ces membres vont se déplacer en compagnie des maires de Kollet, Sinta, les chefs des districts impactés, les chefs des secteurs impactés, plus le projet Souapiti. On est parti à Kondon Boffou, nous avons vu un travail formidable, gigantesque.

Quand une case à Konkouré est remplacée par une maison, c’est un atout. Même si elles ne sont grandes, mais elles sont très jolies. Nous sommes partis au marché, le hangar et les houles qu’ils ont construits pour eux, là aussi, on a constaté que c’est un bon travail. Toutes les conditions qui ont été posées, la société va les remplir », rassure Amadou Sadio Diallo.

En outre, les populations de Kambaya concernées par le déplacement, ont été aussi rassurées que tout sera mis en œuvre pour les satisfaire. « Nous sommes venus à Kambaya, nous sommes tombés d’accord, les gens déménagent aujourd’hui même (le jeudi 15 août) par secteur et ils sont partis, tous satisfaits.

La commission mise en place leur a demandé de bien travailler et de nous remonter l’information afin de l’envoyer à qui de droit. Nous avons demandé la présence de la police et de la gendarmerie pour leur sécurité et celle de leurs biens. Il y a 529 maisons construites pour eux », a dit le préfet de Télimélé.

De retour de Sinta, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628416796 /664354238

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS