Oustaz Mohamed  Ramadan Bah, chroniqueur islamique et Imam à la Mosquée de Koloma
Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique et Imam à la Mosquée de Koloma

« Le pèlerin, quand il quitte la Mecque, les jours qui suivent, ses invocations sont exaucées ; c’est le Prophète Mohamed (PSL) qui le dit. Mais, il ne faut pas aller saluer le pèlerin dans l’intention d’avoir quelque chose comme l’eau de jam-jam, un boubou, un foulard ou des chapelets. Il faut éviter cela. Le pèlerin aussi ne doit pas s’attendre à ce que tous ceux qui viennent le saluer lui apportent quelque chose »

Le pèlerinage des musulmans aux lieux saints de l’Islam a pris fin il y a quelques jours en Arabie Saoudite. Les fidèles, après avoir accompli ce 5ème pilier de l’Islam, ont déjà commencé à regagner la Guinée. Ces dernières années, il a été constaté de grandioses manifestations pour l’accueil des pèlerins, avec parfois des cérémonies pompeuses. Interrogé à ce sujet par un reporter de Guineematin.om, ce lundi 19 août 2019, Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique et Imam à la Mosquée de Koloma, dans la commune de Ratoma, a dénoncé cet état de fait.

Guineematin.com : au compte de cette année 2019, le pèlerinage est terminé. L’heure est au retour au bercail pour les fidèles musulmans qui ont fait le hadj. Qu’est-ce qu’il est conseillé de faire pour l’accueil des revenants du hadj ?

Oustaz Ramadan Bah : le pèlerinage est terminé pour cette année. Ceux qui sont allés à la Mecque pour faire le pèlerinage, nous prions Dieu pour qu’il exauce leur pèlerinage et qu’ils retournent dans leur pays dans les meilleures conditions. Pour accueillir ces pèlerins, il s’agit tout simplement d’envoyer à l’aéroport une ou deux personnes pour accueillir son parent proche. A ce niveau, rien n’est recommandé par la religion. Maintenant, pour accueillir les pèlerins, il faut faire beaucoup attention qu’il soit homme ou femme. Parce qu’on constate à leur arrivée, de l’aéroport jusqu’à la maison, il y a des choses anormales qui se passent. Il s’agit des accolades entre deux personnes. Ça, l’islam l’interdit. Les salutations par les mains entre deux personnes qui peuvent se marier aussi, l’islam interdit cela. Mais, on voit ça le plus souvent. Si c’est la famille, entre frères et sœurs ou entre père et fils ou entre époux, ce n’est pas interdit de se serrer les mains. Mais, entre deux personnes qui peuvent se marier, cela est formellement interdit par l’islam. Il faut également éviter les regroupements. Cela n’est pas interdit par la religion, mais ce n’est pas bon de créer des embouteillages pour fatiguer les pèlerins. Il faut leur permettre de bien rentrer à la maison. C’est pour cela, il ne faut pas envoyer 10 ou 15 personnes pour aller accueillir à l’aéroport un seul pèlerin. Cela n’est pas bien. Ils sont nombreux. Si chacun se comporte comme ça, cela va créer de la fatigue et voire même des disputes entre les musulmans. Aussi, il faut éviter de faire des cortèges et de prendre des photos. Tout ça ne fait pas partie de l’accueil du pèlerin.

Guineematin.com : quelques fois, nous remarquons le port d’uniformes par certaines personnes pour accueilli les pèlerins. Est-ce que cela n’est pas contraire à la religion ?

Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique et Imam à la Mosquée de Koloma
Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique et Imam à la Mosquée de Koloma

Oustaz Ramadan Bah : pour ne pas créer de nouvelles choses non prescrites par la religion, il faut éviter certaines choses. Ceux qui portent les mêmes vêtements, les uniformes communément appelé Soobî, cela n’est pas recommandé. Immoler des bœufs en disant que c’est des sacrifices, cela aussi ne fait pas partie du pèlerinage. Ce n’est pas recommandé par la religion. Surtout l’immolation, il faut s’abstenir d’immoler des bœufs ou des moutons pour dire que c’est des sacrifices. Donc, c’est des choses qu’il faut éviter pour ne pas créer de nouvelles choses non prescrites par la religion. L’innovation est interdite par la religion. Nous, nos sources, c’est le Coran et les Hadiths du Prophète Mohamed (PSL). Donc, quand quelque chose n’est pas recommandée par le Coran ou les Hadiths du Prophète Mohamed (PSL) on ne doit pas faire ça dans nos adorations. Donc, c’est à éviter.

Guineematin.com : Qu’est-ce qui est recommandé de faire alors ?

Oustaz Ramadan Bah : ce qui est recommandé, pour ceux qui n’ont pas été à la Mecque, c’est d’aller saluer de façon sincère. Il faut aller le saluer, rendre grâce à Allah et être joyeux comme eux. Surtout leur demander de faire des invocations pour nous. Parce que le pèlerin, quand il quitte la Mecque, les jours qui suivent, ses invocations sont exaucées et c’est le Prophète Mohamed (PSL) qui le dit. Mais, il ne faut pas aller saluer le pèlerin dans l’intention d’avoir quelque chose comme l’eau de jam-jam, un boubou, un foulard ou des chapelets. Il faut éviter cela. Le pèlerin aussi ne doit pas s’attendre à ce que tous ceux qui viennent le saluer lui apportent quelque chose. S’ils apportent, tant mieux ; s’ils n’apportent pas, ce n’est pas obligatoire.

Guineematin.com : Quel comportement les musulmans qui ont effectué le pèlerinage doivent adopter durant le reste de leur vie ?

Oustaz Ramadan Bah : le musulman est allé à la Mecque, il a fait le pèlerinage. A partir de là, il doit adopter un bon comportement pour le reste de sa vie. Le Prophète Mohamed (PSL) nous dit dans un Hadith que celui qui fait le pèlerinage, si son pèlerinage est accepté par Allah, il sort de ses pêchés comme le jour où sa mère l’a mis au monde. Donc, il devient propre, il n’a plus de pêchés. Alors, ils doivent préserver cela. Si avant, il avait des mauvais comportements, maintenant jusqu’à sa mort, il ne doit plus adopter des mauvais comportements. Tous les mauvais comportements, il doit les éviter, à commencer par l’habillement. Après le pèlerinage, il doit s’habiller correctement, surtout nos sœurs et nos mamans. Celles qui ne s’habillaient pas bien, à partir de maintenant, elles doivent changer leur mode vestimentaire. Jusqu’à la fin de leur vie, elles doivent être bien habillées avec des habits décents, avoir un bon comportement et un bon langage envers tout le monde. A partir de maintenant, il faudrait qu’ils évitent le mensonge, la tricherie, la calomnie, la corruption etc. Les fonctionnaires, les commerçants, et nos parents qui sont venus de l’intérieur du pays, doivent savoir qu’ils ont eu une chance qui n’est pas accordée à n’importe qui. Puisqu’il y a des gens qui vivent à la Mecque, mais Dieu ne leur a pas donné la chance de faire le pèlerinage. Maintenant toi, tu es en Guinée, Dieu t’a donné cette chance d’aller jusqu’à la Mecque pour faire le pèlerinage, il faut préserver cela jusqu’à la mort.

Propos recueillis par Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin