Depuis son installation, la nouvelle équipe dirigeante de la commune rurale de Koumbia (préfecture de Gaoual) a entrepris un certain nombre d’initiatives. La démarche vise à combler certains besoins que rencontrent les populations locales. Dans une interview accordée à un reporter de Guineematin.com, Elhadj Mamadou Saliou Kaltamba, le maire de la commune rurale de Koumbia a indiqué que c’est la deuxième session communale 2019 qui a posé les jalons de ce qui doit être fait pour la commune de Koumbia.

« Nous avons tenu en juin dernier la deuxième session communale de l’année qui a connu la présence de 25 conseillers sur les 29. Cette session a été rehaussée de la présence du préfet de Gaoual, du sous-préfet de Koumbia et des présidents de districts et bien d’autres participants. Pour ce qui est de l’ordre du jour, unanimement adopté, il portait sur l’avenant des projets des Plans Annuels d’Investissement (PAI), l’état d’avancement des projets, la situation de conflits récurrents entre éleveurs et agriculteurs et les divers », a expliqué Elhadj Mamadou Saliou Kaltamba.

Elhadj Mamadou Saliou Kaltamba, maire de la commune rurale de Koumbia
Elhadj Mamadou Saliou Kaltamba, maire de la commune rurale de Koumbia

Selon le maire, les délibérations ont essentiellement porté sur l’extension du hangar du marché du centre et la réalisation d’un forage à Guidali. « Nous avons délibéré unanimement. Ces délibérations concernent l’extension du hangar du marché du centre, dont les dimensions passent de 12 m sur 30 à 16 m sur 30 pour permettre au maximum de femmes d’être sous le hangar. Ce qui fait passer le montant de 300 à 400 millions francs guinéens. Et les travaux ont avancé. On ne pouvait pas aussi faire un tel édifice sans penser aux latrines. Nous avons donc initié deux blocs de latrines de 3 cabines chacune. Soit 3 pour les femmes et 3 pour les hommes. L’autre avenant concernait l’école de Guidali où il était prévu une école de 3 classes, avec une clôture grillagée et un puits amélioré. Donc, le conseil a délibéré que le prix du puits amélioré et des grillages soient remplacés par un forage en vue de permettre non seulement aux enfants mais aussi aux villageois d’accéder, 12 mois sur 12, à l’eau potable. Cette demande a été adressée à l’ANAFIC de financer le forage moderne à 94 millions de francs guinéens en lieu et place du puits amélioré de 17 m et d’une clôture grillagée, initialement programmés ».

Par ailleurs, le conseil a salué la reprise de la radio communautaire, qui était à l’arrêt depuis plusieurs années. « Nous nous sommes tous félicités pour la reprise de notre radio communautaire. Le conseil s’est félicité de cette avancée. Aujourd’hui, la radio est écoutée partout à Gaoual et loin au delà. Ce qui est une fierté pour le conseil communal qui a financé et finalisé les travaux de la radio. Aujourd’hui, nous avons une radio de dernière génération avec des équipements modernes », a indiqué Elhadj Mamadou Saliou Kaltamba.

Parlant des montants débloqués pour la reprise des émissions de la radio communautaire de Koumbia, le maire a parlé d’un montant d’environ 300 millions de FG. « Si ma mémoire est bonne, l’enveloppe avoisine les 300 millions de nos francs. Mais, il faut ajouter à cela la réhabilitation du siège de la radio, le bâtiment et la clôture et le centre d’accueil, dont les travaux sont à plus de 90% d’exécution ».

De Koumbia, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin