Le doyen Diallo Souleymane, pionnier de la liberté de la presse en République de Guinée, vient d’être placé sous contrôle judiciaire par le régime du président Alpha Condé. Le Fondateur et PDG du groupe Lynx-Lance et de la radio Lynx Fm devra désormais se présenter au tribunal tous les mercredis et vendredis « jusqu’à la fin de la procédure », rapporte une journaliste de Guineematin.com qui était au TPI de Kaloum ce lundi, 19 août 2019.

Tout d’abord, dans la matinée, Elhadj Diallo Souleymane s’était rendu à la Direction de la police judiciaire où il a répondu à une plainte « pour délit contre l’autorité publique » déposée contre le directeur général de sa radio. Puis, le doyen Souleymane a été orienté au tribunal de première instance de Kaloum, accompagné de plusieurs journalistes et de ses avocats.

C’est ce tribunal qui a eu la lourde responsabilité de mettre ce pionnier de la liberté de la presse en Guinée sous contrôle judiciaire. Pour certains observateurs, le message du pouvoir est clair : intimider tous ceux qui ont une liberté de ton dans ce pays au moment où le débat porte sur la possibilité ou non de laisser le président Alpha Condé s’accrocher au pouvoir après la fin de son deuxième et dernier mandat constitutionnel.

Par la voix de maître Mohamed Traoré, les avocats du journaliste dénoncent la remise en cause de la loi sur la liberté de la presse, qui est écartée systématiquement en faveur d’une autre plus restrictive portant sur la cybercriminalité, désormais chaque fois qu’un journaliste est convoqué au tribunal…

Salimatou Diallo reviendra sur cette nouvelle pour Guineematin.com

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin