Chérif Mohamed Abdallah, président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA)
Chérif Mohamed Abdallah, président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA)

Le président du Groupe Organisé des Hommes des Hommes d’Affaires (GOHA) se dit préoccupé par l’inculpation du doyen de la presse guinéenne, Souleymane Diallo, fondateur du groupe de presse Lynx, placé sous contrôle judiciaire hier, lundi 19 août 2019. Chérif Mohamed Abdallah qui a joint un journaliste de Guineematin.com au téléphone, a dénoncé une « grave situation », appelant tous les Guinéens à se mobiliser pour défendre la liberté de la presse.

« Je pense que nous sommes face à une situation qui n’est pas du tout bonne pour l’image de la Guinée, une situation très grave. On doit préserver la liberté de la presse et de l’expression en général déjà acquise dans ce pays. C’est quelque chose qu’on a acquis difficilement, au bout d’une longue lutte, sous le régime du Général Lansana Conté. Et cela a continué pendant la transition militaire, donc ce n’est pas maintenant qu’on va remettre cela en cause.

La liberté de la presse doit être protégée par l’ensemble des citoyens guinéens. En tout cas, nous GOHA, tout ce qui peut toucher à la presse, nous le rejetons. Et nous ferons tout ce qui est à notre pouvoir pour défendre la liberté de la presse. Nous défendions cette liberté de la presse hier, nous le faisons aujourd’hui et nous le ferons, s’il le faut, demain.

Et nous demandons à tout le monde, toutes les organisations, qu’elles soient du secteur privé ou autre, de s’inscrire dans cette logique parce que sans la presse, nos activités ne seront jamais visibles. Pour le cas précis, on s’en prend à un symbole de la liberté de la presse et de la démocratie en Guinée. Tous ceux qui connaissent un peu l’histoire médiatique de ce pays savent ce qu’il a posé comme jalons dans ce domaine.

Donc, les gens ne doivent pas se taire quand on s’en prend à ce monsieur de cette manière. Le GOHA en tout cas, lui apporte tout son soutien et apporte son soutien à toute la presse guinéenne qui est sérieusement menacée depuis quelques temps », a déclaré l’opérateur économique.

Propos recueillis par Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin