Mohamed Gharé, gouverneur de la région de Kankan

Des experts venus de Dakar sont actuellement à pied d’œuvre pour réparer deux groupes électrogènes de Warsila de la centrale électrique de Kankan. Le dépannage de ces deux moteurs permettra non seulement d’éviter le vol de carburant, mais surtout de répondre à la revendication des jeunes de la ville qui exigent l’amélioration de la desserte du courant électrique, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Selon certaines sources, les deux groupes électrogènes en cours de réparation ont une capacité de 1450 KW et ils consomment du mazout. Ces groupes fournissaient à eux seuls le courant à la ville de Kankan. Mais, quand ils sont tombés en panne, ils ont été remplacés par des groupes qui consomment du carburant. Une aubaine pour les travailleurs de la centrale de l’EDG de Kankan, qui se sont livrés, depuis, au vol du carburant destiné à faire tourner les groupes. Conséquence, la fourniture du courant a pris un net recul dans la ville.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cette situation a irrité les jeunes de Kankan. Ces derniers sont mobilisés depuis plusieurs semaines pour exiger la fourniture de l’électricité de 18 heures à 6 heures, de façon régulière. A défaut de ça, les jeunes demandent alors la fermeture pure et simple de la centrale électrique de la ville. C’est suite à une revendication de la jeunesse locale, que cette équipe d’experts a été envoyée du Sénégal pour tenter de remettre sur pied les deux anciens groupes, en panne.

« Depuis que les jeunes ont commencé à réclamer le courant à Kankan, le président m’a fait savoir qu’il se souciait beaucoup du problème de Kankan, il m’a demandé de calmer les jeunes. Depuis ce jour jusqu’aujourd’hui, il a envoyé 6 groupes électrogènes. Vous savez, ce sont les groupes de Warsila qui alimentaient Kankan avant qu’ils ne tombent en panne, maintenant les techniciens sont là pour les dépanner. Les deux groupes vont s’ajouter aux autres qui sont là déjà, Dieu merci on aura le courant », a déclaré le gouverneur de la région de Kankan, Mohamed Gharé.

Selon Adjibou Diakité, superviseur des projets de révision à EDG, la mission venue de Dakar, bouclera son travail le 4 septembre. « On n’a commencé les travaux le 18 août, donc en principe, nous devons finir le 4 septembre pour brancher les groupes sur le réseau. Mais, nous devons évaluer d’abord la performance des moteurs avant de les brancher sur le réseau », a-t-il dit.

Pendant ce temps, les jeunes de Kankan gardent patience en attendant la fin de ces travaux. Mais Oumar Fofana, un des leurs, annonce qu’ils ne vont pas reculer jusqu’à la satisfaction de leur revendication. « Aujourd’hui nous pouvons dire à la population que nous menons notre combat, et nous n’allons pas reculer jusqu’à obtenir gain de cause. Nous sommes décisifs et catégoriques sur notre position et nous réclamons le courant de 18 heures à 6 heures du matin. Sans cela, on va toujours continuer le combat », a promis le jeune homme.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin