La Guinée va célébrer en différé, dans les prochains jours, la Journée Internationale de la Jeunesse à Fria et à Conakry. En prélude à cette manifestation, le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a animé un point de presse ce mercredi, 21 août 2019, à son siège. L’échange avec les médias a permis de lever un coin de voile sur les activités programmées pour cette fête, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La célébration en différé de cette journée est placée sous le thème « transformer l’éducation ». Elle se tiendra en deux tranches dans la ville de Fria, du 23 au 25 août, et à Conakry le 30 août prochain.

Selon les organisateurs, l’objectif de cette célébration « vise à promouvoir auprès des jeunes le programme d’actions mondiales de la jeunesse qui sont entre-autres : l’éducation, l’emploi, la santé, l’environnement… »

C’est Mohamed Touré, directeur général adjoint du Bureau de Stratégie et de Développement (BSD) au ministère de la jeunesse, qui a présenté le programme de quelques activités prévues à l’occasion des festivités. « Comme activités prévues à Fria, nous avons la sensibilisation des jeunes autour d’une offre de service de santé par rapport au dépistage volontaire du VIH/SIDA. Le ministère de la jeunesse et ses partenaires ont jugé utile que, pour avoir une jeunesse dynamique, il faut que ça soit une jeunesse en bonne santé, aussi bien physique que mentale.

Il y aura une table ronde au siège de la radio rurale, dénommée intergénérationnelle pour établir un pont entre les jeunes générations et les adultes. Nous aurons une activité d’orientation des hommes de médias sur la conférence internationale de la population et du développement. Il est prévu la remise de satisfécits aux lauréats des différents examens, la remise de matériels de couture au niveau des centres d’autopromotion féminine mais aussi au niveau des centres NAFA. Il est prévu à Conakry la remise de la radio de la Bluezone, qu’on appelle Bleu FM et aussi la remise des équipements aux inspecteurs de jeunesse… ».

De son côté, le directeur national adjoint de la jeunesse, a souligné la particularité de la célébration de cette 19ème journée. Selon Sény Damba, « il y a lieu de préciser que célébrer cette journée en différé c’est de l’innovation, parce que nous avons estimé qu’il faut faire tout le mois d’août, le mois de la jeunesse internationale. Donc, nous faisons de l’innovation sur deux formes, d’abord étendre la fête sur tout le mois d’août, mais aussi délocaliser cette fête qu’on a l’habitue de faire à Conakry.

Plusieurs activités seront menées dans le cadre de l’accompagnement des jeunes et leur sensibilisation dans le cadre du civisme, mais également des activités relatives au renforcement des capacités des jeunes et des structures ».

Pour sa part, Mariam Bah, conseillère chargée de mission au ministère de la jeunesse et présidente du comité d’organisation, a invité les jeunes à une forte mobilisation pour la réussite de l’événement. « J’invite toute la population guinéenne à être derrière cet événement pour une réussite, parce que nous, jeunes que nous sommes, rien ne peut se faire sans notre implication. Soyons-là pour au moins réclamer quelque chose parce que cette journée internationale, c’est pour nous et on ne peut pas célébrer cette journée sans la jeunesse. Je vous invite donc à vous impliquer pour la réussite de l’événement ».

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com