L’indignation ne faiblit pas dans le monde médiatique guinéen et les réactions se multiplient après l’inculpation de Souleymane Diallo, doyen de la presse guinéenne et fondateur du groupe de presse Lynx. Joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com, Souhel Hajjar, patron de la radio Nostalgie FM (la première radio privée de Guinée), dénonce une situation honteuse et lamentable.

« On n’est vraiment outrés par cette situation. Souleymane Diallo, c’est le doyen de toute la presse guinéenne, c’est lui qui a osé, le premier, à sortir un journal en Guinée. Il a traversé toutes les épreuves, il a eu beaucoup de problèmes au début, mais il a toujours résisté. Donc, en vouloir à ce monsieur de la presse, à ce grand monsieur de la presse, c’est vraiment lamentable de la part de ceux qui ont porté plainte contre lui. Ils sont en train de salir l’image du pays.

Le Professeur Alpha Condé se plaignait du fait que la Guinée soit mal classée dans le domaine de la liberté de la presse ; mais, des actions pareilles, c’est pour nuire à l’image du Président lui-même (…) Aller jusqu’à incriminer un doyen de la presse, celui qui nous a tous montré le chemin, aller l’incriminer jusqu’à le placer sous contrôle judiciaire, mais c’est une honte », a dit Souhel Hajjar.

Souhel Hajjar

Ce qui révolte le plus monsieur Hajjar, c’est le fait que le doyen Souleymane soit inculpé sur la base de la loi sur la cyber-sécurité alors que c’est la loi sur la liberté de la presse qui devrait s’appliquer à pareils cas. Une situation qu’il n’arrive pas à comprendre. « On parle de la loi sur la cybercriminalité ; mais, est-ce que Souleymane Diallo publie sur internet ? On parle d’une radio quand même. Je ne comprends pas donc en quoi il est concerné par cette loi. C’est du n’importe quoi. On dirait qu’on a des magistrats qui ne connaissent même pas leur métier, c’est grave quand même. Je pense qu’il faudrait saisir peut-être le conseil supérieur de la magistrature, à défaut de la Haute Cour de Justice qui n’est pas encore mise en place, convoquer ces gens pour leur faire la leçon parce que des comportements comme ça, c’est inadmissible », s’insurge-t-il.

Pour le patron de Nostalgie FM, face à cette situation, « il faut que tout le monde marque sa désapprobation, que tout montre qu’il est fâché. Et pas uniquement la presse, mais le peuple entier parce que c’est tout le monde qui est concerné par cette situation ».

Propos recueillis par Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin