Le Front National pour la Défense de la Constitution continue de s’agrandir et de se renforcer. Le Bloc Contre Alpha Condé, un autre mouvement opposé au projet de nouvelle constitution et à un troisième mandat pour le président de la République, vient de rejoindre la structure. Cette adhésion a été officialisée au cours d’une rencontre organisée ce mercredi, 21 août 2019, au siège du FNDC, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Selon Fodé Manguéba Camara, vice-président du Bloc contre Alpha Condé, l’adhésion de ce mouvement est motivée par le souci de participer au combat pour la défense de la démocratie et le bonheur de la Guinée. « Le combat dans lequel nous sommes, c’est tout le peuple de Guinée qui doit se lever pour le mener. On ne doit pas regarder notre intérêt personnel, on doit plutôt privilégier l’intérêt supérieur de la nation. Beaucoup de personnes nous ont démarchés pour que nous changions de camp, mais nous avons refusé, tout simplement parce que nous voulons le bonheur de la Guinée », a-t-il annoncé.

Il ajoute que les chantiers engagés récemment à l’intérieur du pays dans le cadre de l’ANAFIC constituent un moyen pour le pouvoir de tromper les citoyens afin d’octroyer un troisième mandat pour le président Alpha Condé. « Le pouvoir est en train de faire semblant de travailler actuellement, ils vont à l’intérieur du pays pour construire des maisons de jeunes et d’autres infrastructures. Ce sont des actions qui visent juste à nous tromper. Refusons d’être trompés, refusons d’être manipulés.

Je m’adresse particulièrement aux jeunes et aux femmes parce que c’est nous qui sommes souvent manipulés. Abdourahmane Sanoh et Bill de Sam, s’ils voulaient s’enrichir, ils l’auraient déjà eu. Mais, ils ont décidé de défendre l’intérêt de la Guinée et de mener le combat dans ce sens. Nous devons en faire autant. Le jour où le mandat d’Alpha Condé arrivera à échéance, levons-nous tous comme un seul homme et sortons pour lui dire de quitter le pouvoir », a lancé Fodé Manguéba Camara.

Du côté des responsables du Front National pour la Défense de la Constitution, c’est la joie d’accueillir de nouveaux dans leur rang. Pour Abdourahmane Sanoh, le président du comité de pilotage du FNDC, cela montre que la majorité des Guinéens est engagé à mener le combat contre un troisième mandat dans le pays.

« Il n’y a qu’une minorité opportuniste qui est en train d’instrumentaliser la majorité, c’est ce que vous, vous avez compris. Et nous sommes persuadés que d’autres personnes, d’autres groupes viendront rejoindre et renforcer la lutte du FNDC pour que notre peuple gagne ce défi et donne l’exemple au monde entier par rapport à notre volonté désormais, de renforcer la démocratie et faire en sorte que quiconque vient pour diriger la Guinée, la dirige dans l’intérêt de l’ensemble des Guinéens, mais pas pour satisfaire les caprices d’une minorité.

Nous nous réjouissons que vous ayez compris que la famille FNDC est une très grande famille aujourd’hui et que son idéal c’est de porter les aspirations de notre peuple. Nous avons la profonde conviction que ceux qui viennent aujourd’hui se joindre à nous sont des leaders aguerris et des patriotes qui ont une parfaite compréhension des intérêts généraux », a dit l’activiste de la société civile.

Monsieur Sanoh en a profité pour rappeler que « le Front National pour la Défense de la Constitution n’est pas un mouvement partisan, c’est un mouvement qui s’engage dans la défense des intérêts de notre peuple. Cela, pour qu’on cesse maintenant d’instrumentaliser les jeunes, les femmes, les sages de notre pays dans l’intérêt d’une petite minorité de gens, qui se mettent à prendre les intérêts, les avantages, les bénéfices, les ressources de notre pays pour les utiliser dans leur intérêt personnel, sans aucun scrupule, sans morale, sans éthique.

Et, ce sont des personnes qui sont avec tous les régimes. Pourvu qu’ils vivent, même si le peuple doit continuer à rester dans la famine, dans la souffrance, dans l’indignité, dans l’indécence. L’essentiel étant pour eux qu’ils soient là avec leurs familles, leurs copains, leurs complices pour maintenir les jeunes dans la pauvreté, dans le chômage, pour maintenir le peuple dans la pauvreté. Ça, ça ne peut plus continuer. Et c’est cela le combat du FNDC », a-t-il laissé entendre.

Aïssatou Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com