La Basse Guinée a enregistré ces dernières 24 heures des pluies diluviennes avec des dégâts matériels énormes et des pertes en vies humaines. La commune rurale de Sangarédi, dans la préfecture de Boké, fait partie des localités les plus affectées avec d’impressionnantes inondations. De nombreuses pertes en biens matériels ont été enregistrés, a constaté sur place Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

La forte pluie qui s’est abattue sur la ville de Sangarédi hier, mercredi 21 août 2019, a énormément affecté les citoyens de la localité. Selon nos informations, elle a provoqué une forte crue du marigot Samayabhé situé à la rentrée de la localité. L’eau a dévié pour envahir de nombreuses concessions. Sur le terrain, plusieurs dégâts matériels sont enregistrés : des congélateurs, des postes téléviseurs, des téléphones, un bâtiment de deux chambres aux murs effondrés…

Salamata Baldé, une des victimes de cette inondation, relate sa mésaventure. « Moi, j’étais là quand l’eau a commencé à venir. Mais au début, nous avons pensé que c’était comme d’habitude. Alors, on a commencé à barrer par ci et par là. Mais, j’ai constaté que ça ne fait qu’augmenter. Ainsi, nous avons compris que c’est grave cette fois ci. Mais, tous nos objets sont trempés. Nos chambres sont complètement inondées, les vivres qu’on avait ici, tout est noyé. En ce moment, on ne peut pas passer la nuit dans nos bâtiments. Nous sommes tous chez nos voisins », a expliqué la sinistrée.

Même son de cloche chez Sékou Oumar Camara, dont le mur est tombé sous l’effet du courant. «Moi, j’étais au service. C’est à mon retour que j’ai trouvé cette situation, après avoir reçu l’appel d’un voisin. Mais à mon arrivée, j’ai retrouvé l’eau au même niveau que les lits. J’ai perdu tous mes documents. Depuis mon arrivée à la maison hier, je suis entrain de travailler. Je n’ai pas fini encore », a-t-il expliqué.

Au niveau des autorités locales, l’on est en train de faire le recensement des victimes. Selon Mamadou Houdy Bah, maire de la commune rurale de Sangarédi, « dès qu’on a été informé, nous avons aménagé des salles pour recevoir les victimes. Mais, les voisins ont préféré loger les victimes en attendant. Alors, nous avons totalisé 14 ménages qui sont victimes. Mais, il reste encore une partie où on n’est pas arrivé. J’ai directement informé le préfet en personne et j’ai demandé aux médecins de Sangaredi d’informer les autorités sanitaires pour prévenir les maladies ou épidémies éventuelles ».

Le maire de Sangarédi lance un appel aux plus hautes autorités et autres institutions pour voler au secours des sinistrés. « Actuellement, les victimes ont besoin de tout. Nous demandons de l’aide pour une assistance humanitaire », a-t-il indiqué.

Les autorités préfectorales et quelques ONG sont venues faire le constat, mais aucun geste n’a été fait, pour l’heure, en faveur des sinistrés.

Depuis Sangarédi, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com