La campagne nationale de reboisement a été lancée en différé le mercredi, 21 août 2019, dans la préfecture de Télimélé. Cette activité, qui vise à sauvegarder l’environnement, a eu lieu en présence des autorités préfectorales, communales, et des responsables des eaux et forêts. L’occasion a été mise à profit pour expliquer le bien-fondé de cette initiative, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon Mohamed Laye Diallo de la direction préfectorale des eaux et forêts de Télimélé, « la préfecture de Télimélé dispose globalement de 26 129,6 hectares de forêts, dont 25 007 hectares de forêts classées, 1 075,6 hectares de forêts protégées et 47 hectares de forets communautaires avec de nombreux cours d’eaux dont le Konkouré, le Kogon, la Fatala et la Samankou ».

Cependant, cette réserve forestière est en train d’être détruite par l’action de l’Homme sur l’environnement : coupe abusive du bois, feux de brousse… « La préfecture de Télimélé connait aujourd’hui une dégradation assez poussée de ses ressources fauniques et forestières. Une dégradation due à la forte pression anthropique, de la démographie galopante.

La dégradation des sols, des eaux et ressources forestières sont les conséquences des besoins incessants en services sociaux de base (logements, ménages et autres infrastructures). L’une des conséquences majeures est celle de la gestion coutumière du foncier qui est appliquée en lieu et place de la législation foncière entraînant des conflits domaniaux et des difficultés d’application de la réglementation forestière », a indiqué Mohamed Laye Diallo.

C’est pour inverser cette tendance que le préfet de Télimélé Amadou Sadio Diallo, a initié cette campagne préfectorale de reboisement. Et, il souhaite que cette activité soit pérennisée. « A Télimélé, depuis notre arrivée, nous avons constaté un déboisement total. Tout au long de ma tournée dans les sous-préfectures, j’ai échangé avec les élus, les sous-préfets et les communautés.

Tous ont donné leur accord. Et c’est pourquoi nous sommes là aujourd’hui pour cette journée préfectorale de reboisement. Si on aime Télimélé, on doit protéger l’environnement. Je souhaite donc que d’ici la fin du mois d’août que les citoyens fassent de ce reboisement une réalité dans toutes les localités », a lancé Amadou Sadio Diallo.

Dans la même lancée, le chef du quartier de Missidé, Elhadj Alpha Oumar Diallo, a exhorté ses pairs et la population toute entière à lutter contre la déforestation. Chose qui passe nécessairement par le reboisement, soutient-il.

A noter que cette cérémonie de lancement officiel intervient quelques semaines après le début des activités sur le terrain. Déjà, 25 hectares ont été reboisés grâce à l’effort conjugué des ONG et de la section des eaux et forêts en collaboration avec la population.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tel: 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com