Arrestation de 2 homosexuels à Kankan : les autorités promettent…

Après l’épisode Ismaël Nanfo Diaby, le célèbre enseignant de l’écriture N’ko qui a dirigé des prières en Maninka, c’est une histoire d’homosexuels qui défraie la chronique à Kankan. Deux personnes, suspectées d’être homosexuelles, ont été mises aux arrêts par des soldats du camp Soundiata Keïta le 18 août dernier. Le préfet et les autorités religieuses ont aussitôt haussé pour dénoncer ces actes contrenatures et promettent d’éradiquer le mal, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

C’est une histoire d’homosexualité qui a fait le tollé ces derniers jours dans la cité religieuse de l’érudit Cheick Fantamady Chérif. Deux individus, suspectés d’actes homosexuels, ont été récemment mis aux arrêts dans la capitale de la Haute Guinée.

Commandant Ibrahima Sidibé

Selon nos informations, ces individus procédaient par magie pour subtiliser les appareils géniaux de leurs victimes. Interrogé par un reporter de Guineematin.com, le Commandant Ibrahima Sidibé de la garnison militaire de Kankan, est revenu sur le mode opératoire des deux individus. « D’abord, on les a appréhendé en tant que magiciens. Ils sont accusés d’abus de confiance. Ils ont une bague, dès qu’ils touchent un homme avec cette bague au doigt, l’intéressé perd son sexe et devient impuissant. Mais, c’est à la garnison, après des explications, qu’on n’a su qu’ils étaient des homosexuels », a-t-il expliqué.

Aziz Diop, préfet de Kankan

Face au tollé suscité par cette nouvelle, le préfet Aziz Diop a brisé le silence et promis de démanteler le réseau d’homosexuels. « Maintenant, on connait les lieux où cette pratique est une réalité. Il y a un coin au quartier Bordeaux et un autre au quartier Aviation. Ce n’est pas normal par rapport à nos lois. Dans toute société où l’homosexualité est répandue, cette société est menacée, ce n’est pas normal dans une ville sainte comme Kankan. Depuis plusieurs mois la décision a été prise de démanteler le réseau. Les services de sécurité ont été amplement informés par rapport à ça. Mais, on n’en fera pas bruit, parce qu’au-delà de ce phénomène, il faut voir le côté social aussi, parce que c’est des familles qui sont impliquées », a laissé entendre monsieur Diop.

Moussa Barim Camara, secrétaire général de la ligue islamique communal de Kankan

Cette pratique de l’homosexualité dans une ville aussi religieuse que Kankan a provoqué la colère et l’indignation des autorités de la ligue islamique. Selon Moussa Barim Camara, secrétaire général de la ligue islamique communal de Kankan, « cette nouvelle sur l’homosexualité nous a vraiment affecté au niveau de la ligue islamique de Kankan. C’est la raison pour laquelle, nous allons passer par tous les moyens nécessaires pour éradiquer cette pratique à Kankan ici. Notre première disposition, c’est de sensibiliser tous les croyants par la voie écrite et orale. Nous irons nous entretenir avec tous les responsables religieux et sans oublier toutes les autorités régionales afin qu’une décision drastique soit prise pour éradiquer cette pratique ».

Les deux présumés homosexuels séjournent actuellement dans les locaux de la brigade de recherche de la gendarmerie de Kankan. Une source proche du dossier a confié à notre reporter que les deux individus devraient être présentés ce mercredi, 28 août 2019, au procureur de la République près le Tribunal de Kankan pour être entendus.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS