Les leaders du FNDC

A l’occasion de la conférence organisée par le FNDC ce vendredi, 30 août 2019, à l’université Kofi Annan de Guinée, plusieurs leaders politiques ont pris la parole pour se prononcer sur la détermination du Front National pour la Défense de la Constitution de barrer la route au référendum constitutionnel que le régime Alpha Condé est en train de préparer pour permettre au président de la République de briguer un troisième mandat en 2020.

C’est le cas de Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG et député à l’Assemblée nationale. L’opposant en a profité pour lancer un défi aux promoteurs d’un troisième mandat pour le chef de l’Etat guinéen, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Comme tous les autres responsables de partis politiques qui se sont succédé à la tribune, Fodé Oussou Fofana n’a pas manqué de dénoncer la gouvernance Alpha Condé, qui se résume en grande partie, selon lui, à des promesses non respectées. Ce qui n’est pas étonnant d’ailleurs aux yeux de l’opposant.

« Je l’avais dit, quand vous donnez le pays à quelqu’un qui n’a rien fait, ni ici ni ailleurs, qui n’a été ni employé, ni employeur, vous allez vous retrouver dans la même situation que nous connaissons aujourd’hui sous Alpha Condé. Monsieur Alpha, ce qu’il sait faire, ce sont des promesses », soutient le président du groupe parlementaire Libéral Démocrate à l’Assemblée nationale.

Abondant la question de la nouvelle constitution qui fait débat, ce responsable du principal parti d’opposition du pays estime que le pouvoir a minimisé la force du FNDC, structure mise en place par des politiques, des activistes de la société civile, des syndicalistes, des artistes… pour barrer la route à ce projet.

« La plus grosse erreur de monsieur Alpha Condé et son gouvernement, c’est de penser que le Front National pour la Défense de la Constitution c’est un homme, un parti politique. Ce qu’ils ont oublié, c’est que c’est le peuple qui est fort. C’est vous, c’est moi et c’est tout le monde. Et personne ne peut quelque chose contre le peuple.

Je voudrais vous dire ici et maintenant que le Front National pour la Défense de la Constitution est installée sur toute l’étendue du territoire national et à l’extérieur. Nous avons fini et nous sommes prêts. Je voudrais lancer un message au président Alpha Condé et aux pyromanes : vous voulez le combat, nous sommes prêts. Cessez la théorie qui consiste à dire nous allons rencontrer la population. Le peuple a déjà décidé.

Aujourd’hui, monsieur Alpha Condé sait qu’en 2020 il va partir, il n’y a rien à faire. En 2020, monsieur Alpha Condé partira. Maintenant pour ne pas nous retarder puisque nous nous sommes prêts, au lieu que les pyromanes parlent, ils n’ont qu’à dire à monsieur Alpha Condé d’aller à la télévision pour dire : moi, Alpha Condé, je veux d’un troisième mandat. Ça va être le dernier jour de monsieur Alpha Condé dans ce pays. Je lance ce défi aux pyromanes », a dit Fodé Oussou Fofana.

Cette conférence, tenue dans un amphithéâtre de l’Université Kofi Annan, à Conakry, a mobilisé les responsables du FNDC et de nombreux citoyens opposés à un changement de constitution ou un troisième mandat pour le président Alpha Condé. Elle visait à réaffirmer l’unité et la détermination des membres du front à mener ce combat jusqu’au bout.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin