L’état de la route Kindia-Coyah commence à tourner mal pour certains usagers de ce tronçon avec des attaques à main armée qui sont signalées. Dans la nuit du dimanche, 1er septembre 2019, un groupe d’individus armés s’est attaqué aux occupants d’un camion en panne au niveau de Lâbota, dans la commune rurale de Mambia, relevant de Kindia. Trois des cinq occupants du camion ont été blessés par les assaillants, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, l’attaque a eu lieu sur un camion en panne au niveau de Lâbota. Le camion de marque Renault, immatriculée RC 4696 R, quittait Conakry pour Mandiana. Il est tombé en panne aux environs de 14 heures à Lâbota. Mais, devant le retard pour dépanner l’engin, un groupe de malfaiteurs a effectué une descente sur les lieux vers 22 heures pour s’en prendre aux occupants. Trois d’entre eux ont été blessés par balles et par arme blanche.

Abdourahamane Sidibé

Interrogé par le correspondant local de Guineematin.com, le chauffeur du camion, Abdourahmane Sidibé, est revenu sur sa mésaventure. « J’ai eu une panne à Lâbota le dimanche à 14h. Immédiatement, j’ai appelé mon frère à Conakry pour m’envoyer la pièce de rechange. Lorsque mon frère est venu, on a monté la pièce. A 22h, des personnes armées sont venues nous braquer. Ils ont tiré sur nous, la balle a touché la tête de mon frère. Heureusement, elle a frotté un coté de sa tête. Parmi les 4 bandits, un d’entre eux a pris une paire de ciseaux et m’a poignardé au niveau de la poitrine et du dos. Ensuite, on s’est démerdé pour rentrer à Mambia où mon frère a reçu les premiers soins dans un poste de santé. Après la suture de sa tête pour stopper l’hémorragie, les bonnes personnes nous ont évacués à l’hôpital régional de Kindia où la chirurgie a sauvé mon frère et moi », a-t-il expliqué.

Mamadou Siradjo Barry

Le chef du service de la chirurgie de l’hôpital régional de Kindia note comment il a reçu les blessés. « Vers 2 h du matin, j’ai reçu des personnes qui étaient ensanglantées. C’était Mohamed Sidibé, chauffeur âgé de 24 ans, il avait une plaie au niveau du cuir chevelu, plus précisément dans la région temporale gauche. Le deuxième avait des traumatismes crâniens avec perte de connaissance initiale par suite d’une agression par arme à feu. L’autre, c’est Abdourahmane Sidibé, âgé de 19 ans, qui est chauffeur aussi, avait également une plaie au niveau du cuir chevelu. Lui, c’est dans la région pariétale gauche, une autre plaie au niveau du dos, sur la face postérieure de hémothorax gauche, une autre plaie sur la face antérieure de l’hémothorax gauche », a révélé Mamadou Siradjo Barry.

Dans la soirée d’hier, lundi 02 septembre 2019, les victimes étaient à l’hôpital de Kindia. Les auteurs de l’attaque, non identifiés, sont toujours en cavale.

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628-518-888

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin