Un feu d’origine inconnue a consumé plusieurs cases et des maisons dans le district de Gonkou, dans la sous-préfecture de Hafia, relavant de la préfecture de Labé. Les citoyens de cette localité ont perdu au total quelques 24 cases du 20 août au 03 septembre 2019 et passent la nuit en ce moment à la belle étoile, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Depuis plusieurs semaines, des feux mystérieux sont entrain de consumer plusieurs habitations à Gonkou, dans la commune rurale de Hafia. Les citoyens de cette localité sont aujourd’hui désemparés et ne savent plus où donner la tête puisqu’ils ont tout perdu.

Joint au téléphone, Mamadou Bobo Bah, le président du district de Gonkou, a laissé entendre que cette situation dépasse leur compréhension. « Tout a commencé le 20 août 2019 lorsque deux maisons en dur ont pris feu dans la localité de Fello Kabi. Le 27 août, six autres cases ont aussi pris feu le même jour à Bourouwal. Le feu est revenu à Kounkou centre en brûlant deux autres cases. Le dimanche 1er Septembre 2019, deux autres cases ont pris feu dans les mêmes circonstances à Bourouwal. Et ça, c’était en présence des autorités locales, à savoir le président de la Commune Rurale de Hafia, Elhadj Mamadou Dambata Diallo, et le sous-préfet de Hafia, Dian Doua Camara, et leur suite qui étaient venus pour faire un constat sur les lieux. On ne connait pas l’origine du feu. Seulement, selon certaines interprétations, cette situation serait due aux djinns qui ont été délogés par des citoyens qui pratiquent la déforestation et font du charbon de bois. Mais pratiquement, on ne connait pas la vraie origine du feu. Nous sommes tous confus et inquiets, parce qu’il y a au total il ya eu douze cases et des maisons en dur qui sont parties en fumée avec tout leur contenu jusqu’au dimanche dernier », a-t-il expliqué.

Pour atténuer la souffrance des sinistrés, le président du district de Gonkou sollicite de l’assistance auprès des personnes de bonne volonté car, « avec cette saison des pluies, les victimes qui ont tout perdu passent la nuit à la belle étoile. C’est une situation difficile à supporter ».

Au moment où on mettait cette dépêche en ligne, on apprend qu’au total 12 autres cases ont pris feu, dont dix pendant la nuit dernière, le mardi 03 septembre 2019. Ce qui vient alourdir la situation des sinistrés plus que jamais préoccupés.

Il faut préciser que ce phénomène de feux mystérieux est devenu récurrent ces derniers temps au Fouta. Que ce soit à Donghol Touma (Pita) ou à Fonfoyah (Dalaba), ces feux mystérieux laissent des traces difficiles à cicatriser et enfoncent davantage ces citoyens démunis dans l’extrême pauvreté.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin